vendredi26septembre

L'horizon s'obscurcit pour Riber.... Le spécialiste de l'épitaxie par jets moléculaires a connu un semestre difficile, les résultats ont en effet été marqués par une dégradation des indicateurs financiers. En plus de cette publication nettement en deçà des attentes, les opérateurs sanctionnent le manque de visibilité sur le développement sur le marché des OLED.

    Les facturations de Riber sont au point mort. Le chiffre des affaires du groupe a quasiment été divisé par deux en un an pour s'établir à 4,8 millions d'euros à fin juin 2014. Le spécialiste de l'épitaxie par jets moléculaires explique cette chute par la faiblesse du marché ainsi qu'un calendrier de livraison concentré sur le deuxième semestre de l'exercice. Au cours du semestre, Riber signale que seules deux machines MBE de recherche ont été facturées contre cinq au 1er semestre 2013.

    La faiblesse de l'activité mais aussi la forte saisonnalité du plan de production 2014 pèsent ainsi sur la rentabilité du groupe. Le résultat opérationnel tout comme le résultat net, déjà déficitaires à hauteur de 2 millions d'euros à fin juin 2013, ressortent encore en pertes à -3,6 millions d'euros au premier semestre 2014. Ce coup de mou dans la marche des affaires de Riber a également eu un impact sur la trésorerie. Elle est ressortie déficitaire à hauteur de 0,9 millions d'euros à fin juin 20144. Après un retour à l'équilibre au 31 août, le groupe espère une amélioration de sa trésorerie au second semestre en lien avec la prise de commandes et les livraisons prévues au second semestre.

    Compte tenu du programme de livraison d'ici la fin de l'exercice et des perspectives de vente à court terme. Riber anticipe un chiffre d'affaires 2014 compris entre 15 et 19 millions d'euros. Sans grande surprise, ce niveau d'activité devrait, selon le groupe, conduire à un résultat déficitaire de plus de 3 millions d'euros. Et pour l'an prochain, Riber envisage un rebond en 2015 " du fait de la reprise attendue du marché de la MBE de R&D, du lancement du système C21 DZ Discover et des plans d'économies engagés. " En outre, le groupe espère que " les avancées récentes " dans le domaine des OLED le conforteront dans sa stratégie de diversification.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt