jeudi06août

L'union fait la force. Sopra Steria Group donne le sourire aux investisseurs après un cru 2014 décevant. Ce redressement est salué de la meilleure manière qu'il soit avec un bond de plus de 10% du titre en Bourse. Surtout, la SSII relève ses objectifs 2015 après avoir enregistré un premier semestre meilleur que prévu à la faveur d'une belle performance dans ses activités de conseil et d'intégration de systèmes en France.

    " Des résultats prometteurs "

    Le groupe issu de la fusion de Sopra et de Steria en 2014 a redressé la barre. Après une année 2014 à oublier, Sopra Steria Group a su s'imposer dans le paysage des services informatiques en raflant la place de numéro trois français du secteur derrière les poids lourds Capgemini et Atos. Au premier semestre, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 1,76 milliard d'euros en en hausse de croissance organique de 3,1 %.

    Par contre, les performances sont plus contrastées dans les différentes zones géographiques dans lesquelles le groupe est implanté. En France, dans " un marché qui montre des signes d'amélioration " des tendances ressortent différentes selon les activités. Si l'entité Conseil & Intégration de Systèmes a tiré son épingle du jeu et les comptes de la SSII, l'entité I2S a affiché une décroissance organique de 4,6% sur la période. A noter tout de même, l'excellente contribution de l'activité de Cybersécurité, soutenue par " des succès commerciaux prometteurs et un carnet d'ordres soutenu ".

    Au Royaume-Uni, le groupe a pâti et d'un environnement perturbé par les élections générales qui se sont tenues au mois de mai et a souffert d'un effet de comparaison élevé. En Allemagne, l'activité s'est stabilisée après un exercice 2014 difficile. Le groupe table sur une nette amélioration de son résultat opérationnel d'activité sur le deuxième semestre 2015.

    Seul petit point noir de la publication , le résultat net, se contracte à 26,9 millions, contre 33 millions l'an passé.

    " En avance sur son plan de marche initial "

    " Compte tenu de l'avance prise par rapport au plan de marche initial ", dans l'activité de Conseil & Intégration de Systèmes en France, la SSII compte réaliser un taux de marge opérationnelle autour de 6,5% en 2015 contre environ 6% précédemment et une croissance organique de ses facturations de l'ordre de 2%.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt