vendredi24avril

L'action Seb (SK.FR) bondit de 17,03% à 82,51 euros, alors que le fabricant de petit électroménager a fait état de ventes trimestrielles en hausse de 15,8% au premier trimestre, grâce à des effets de change favorables et à un redressement de la consommation en Russie.

    Le spécialiste du petit équipement domestique Seb a vu ses ventes progresser de 15,8% au premier trimestre. Le chiffre d'affaires s'est inscrit à 1,09 milliard d'euros entre janvier et mars, contre 941 millions à la même période un an plus tôt. A taux de changes et périmètre constants, les ventes ont progressé de 9,4%.

    De son côté, le résultat opérationnel d'activité a progressé de 84% à 92 millions d'euros, malgré un impact négatif des évolutions monétaires. "La faiblesse persistante de certaines devises face à l'euro (rouble, hryvnia ukrainienne, real...) et l'appréciation du dollar et du yuan, principales devises d'achat du groupe ont eu des effets opposés sur les ventes et sur le résultat opérationnel d'activité", a précisé Seb dans un communiqué.

    Le groupe a connu une croissance de ses ventes dans tous les pays où il est présent, sauf en Amérique du Sud où le chiffre d'affaires a reculé de 0,1% en données organiques. "Au Brésil, l'environnement général compliqué et le ralentissement économique avéré constituent un terrain peu propice à la poursuite de notre dynamique des deux dernières années. Les hausses de prix passées en réponse à l'affaiblissement continu du real ont en outre perturbé notre activité commerciale", a expliqué Seb.

    En revanche, le groupe a perçu une amélioration de ses ventes en Europe centrale et Russie (+13,4%). Malgré des hausses de prix significatives passées en janvier, Seb a bénéficié sur le marché russe de deux programmes de fidélisation avec deux grands clients distributeurs ainsi que d'une "activation marketing énergique" en magasins. "Le contexte général très incertain continue à inciter à la prudence quant aux prochains mois", reconnaît néanmoins le groupe.

    Pour 2015, Seb vise toujours une croissance organique "soutenue" de ses ventes et une accélération de la croissance de son résultat opérationnel d'activité à structure et parités constantes par rapport à 2014.



    "Ce chiffre est supérieur à notre attente, à celle du consensus [des analystes financiers] et même par rapport aux attentes [les plus] hautes du consensus," observe Gilbert Dupont dans une note. Le courtier relève ses prévisions de résultats pour 2015, 2016 et 2017, ainsi que son objectif de cours pour le titre, qui passe de 75,10 à 80,60 euros.


A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt