mardi17février

Le chiffre d'affaires du groupe de luxe Kering (KER.FR) a dépassé les 10 milliards d'euros en 2014, à la faveur d'une hausse de +4,5% à données comparables, mais les marques Gucci et Puma, en perte de vitesse ont plombé la dynamique.

    Pour la deuxième année consécutive, le chiffre d'affaires de Gucci a reculé. Il s'inscrit en repli de 1,8% en 2014 alors que la marque peine à faire évoluer sa gamme de produits dont les modèles très focalisés sur son logo ont vu leur popularité s'émousser.

    Quant à sa filiale Puma, les efforts mis en oeuvre afin de poursuivre le programme de relance n'ont pas encore produit les effets escomptés.

    Au final, le résultat opérationnel courant s'inscrit à 1,66 milliard d'euros en 2014, en hausse +3% à données comparables. Le résultat opérationnel courant du pôle luxe, s'est replié de 1,1%, pénalisé notamment la baisse des marges de Gucci. Le résultat opérationnel courant réalisé par cette filiale représente près des deux tiers de celui de Kering et s'est inscrit en repli de 6,7% l'an dernier.

    De son côté, le pôle Sport & Lifestyle a vu son résultat opérationnel courant chuter de 31,4% sur l'ensemble de l'exercice. Au sein de cette dernière division, l'équipementier sportif Puma, en cours de redressement, a vu son chiffre d'affaires reculer de 0,1%, en raison notamment de fermetures de boutiques.

    Sur l'ensemble de l'exercice 2014, le bénéfice net du groupe s'est inscrit en forte hausse, à 528,9 millions d'euros contre 49,6 millions d'euros un an plus tôt. En 2013, les comptes de Kering avaient été affectés par de lourdes charges non récurrentes ainsi que par le résultat net très négatif des activités distribuées, cédées ou en cours de cession.

    Le chiffre d'affaires annuel est ressorti en hausse de 4%, à 10,37 milliards d'euros. A données comparables, la progression atteint 4,5%. Le résultat opérationnel courant (ROC) a diminué de 5% à 1,66 milliard d'euros, pénalisé notamment par des effets de change négatifs. Hors effets de change et de périmètre, le résultat opérationnel courant a progressé de 3%. Le taux de marge opérationnelle est ressorti à 16,6%, contre 18,1% un an plus tôt.

    Au 31 décembre, la dette financière nette de Kering s'élevait à 4,39 milliards d'euros, contre 3,44 milliards d'euros un an plus tôt. Le groupe proposera le versement d'un dividende de 4 euros au titre de 2014.

    Lanterne rouge du CAC, le titre Kering abandonne 2,04%, à 177,40 euros.

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt