lundi15juin

Des avis d'analystes en veux-tu en voilà sur Elior ! Le titre du groupe de restauration collective est décidément le chouchou des analystes et évolue ainsi à contre-courant d'un marché plombé par les risques d'une sortie de la Grèce de la zone euro. Il retrouve ainsi ses plus hauts historiques depuis son retour en Bourse, il y a tout juste un an.

    Gros plébiscite !

    Les avis positifs s'enchainent sur Elior, un dossier que nous avons chaudement recommandé en novembre dernier et sur lequel nous gagnons plus de 40%. Après avoir a eu le droit à un grand coup de pouce de la part d'Exane BNP Paribas vendredi, Barclays lui emboîte le pas. Le bureau d'études vient en effet de relever sa recommandation de " pondération en ligne " à " surpondérer " tout en portant son objectif de cours à 21,4 euros sur le spécialiste de la restauration collective.

    La semaine dernière, Nomura avait initié un suivi sur Elior à " achat ", une recommandation assortie d'un objectif de cours fixé à 20,75 euros quand le lendemain, c'était au tour de Credit Suisse de relever son objectif de cours de 18 à 19,4 euros tout en restant à superformance sur le spécialiste de la restauration collective.

    Perspectives goûtues

    Pour rappel, Elior table sur un second semestre particulièrement dynamique avec les effets positifs des plans d'optimisation mis en place fin 2014 et de la montée en puissance de nouvelles concessions durant la haute saison. Pour l'ensemble de l'exercice 2014-2015, Elior anticipe toujours une hausse de 4% de son chiffre d'affaires, dont au moins 2% hors effets de change et de périmètre. Cet objectif ne prend pas en compte les acquisitions à venir sur l'exercice, a précisé le groupe.

    Grâce à son plan d'économies mis en oeuvre l'année dernière, le spécialiste de la restauration collective table en outre une marge brute d'exploitation stable sur l'ensemble de l'exercice 2015. Le résultat net par action 2015 devrait ressortir en " forte progression " à la faveur d'une réduction de l'endettement. Le groupe aura plus de marge de manoeuvre pour augmenter significativement son dividende. Pour le plus grand bonheur de ses actionnaires...

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt