mercredi24juin

Crée en 1949, Europcar est le leader européen de la location de véhicules.

    Compartiment A

    Après Elis en février dernier, une nouvelle filiale d'Eurzaeo entre en piste. Il s'agit d'Europcar, le loueur de voitures. Cette opération marque ainsi le retour des grosses opérations en Bourse avec celle de Spie, dont l'entrée en Bourse toute récente, a été couronnée de succès. Le numéro un de la location de voitures en Europe va faire son entrée dans le compartiment A sans encombres puisque selon des sources de marché, le carnet d'ordres de l'introduction en Bourse d'Europcar a été entièrement souscrit, ainsi que l'option de surallocation. Rien que cela... Le numéro un européen de la location de voitures espère lever 475 millions d'euros par le biais d'une augmentation de capital. Europcar serait ainsi valorisé entre 1,8 milliard et 2 milliards d'euros.

    Redressement

    Europcar a connu des heures difficiles. En 2006, la holding avait racheté à Wolkswagen, un loueur de voitures croulant sous 2 milliards d'euros de dettes. Eurazeo a voulu prendre le risque de parier sur une évolution de l'utilisation de la voiture, notamment en ville. Six ans après, soit en 2012, Europcar a sévèrement restructuré avec une idée en tête, l'introduire en Bourse. Le pari semble réussi puisque Europcar n'est tout autre que le numéro un européen de la location de voitures avec près de 3.700 agences dans plus de 140 pays et revendique une flotte de près de 190.000 véhicules. Il distance même ses concurrents tels que Sixt, Avis ou Hertz. Le plan de transformation Fast Lane initié par Eurazeo porte ses fruits et Europcar annonce une hausse significative de son chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre consécutif. Il ressort en hausse de 6,2 % à 413,7 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année 2015. Et le groupe promet d'assurer la même dynamique sur 2015 avec une croissance organique de 3% à 5%, et excédent brut d'exploitation ajusté d'environ 245 millions d'euros. En 2016 et 2017, Europcar espère dégager une croissance organique de 3% à 5% par an, avec un " corporate Ebitda ajusté " de 13% en 2017.

    Développement et désendettement

    Le numéro un européen prend la route de la Bourse et espère lever 475 millions d'euros par le biais d'une augmentation de capital. Les fonds récoltés seront dévolus au renforcement " de la structure de financement du groupe ", à l'accélération du " déploiement de (sa) stratégie ". Eurazeo disposera " d'une capacité d'investissements supérieure pour développer (sa) croissance " L'actionnaire ne sera pas oublié pour autant. Europcar a aussi pour objectif de proposer à ses actionnaires de distribuer, à compter de 2017, un montant annuel représentant au moins 30% de son résultat net annuel de l'exercice précédent. Selon certaines sources, l'opération aurait été même " bookée " c'est-à-dire que le carnet d'ordres aurait déjà été entièrement souscrit.... Surtout, Eurazeo n'entend pas profiter de cette introduction pour se défausser totalement. Bien au contraire... L'Europcar délesté d'une partie de sa dette grâce l'introduction en Bourse offre à l'investisseur une bonne piste pour prendre la voie de Bourse sans nid de poule.

    Souscrire


    Pour suivre nos autres conseils boursiers, vous pouvez tester MonFinancier privé gratuitement pendant un mois !

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt