mardi02juin

Créé en 1999 sous le nom d'IF Research, Wallix Group est un éditeur de logiciels de cyber-sécurité avec un focus particulier sur la traçabilité des utilisateurs et la sécurisation des comptes à privilèges (PSM en anglais).

    220 clients

    Initialement, la société fournissait des services managés c'est-à-dire qu'elle déployait et hébergeait de manière sécurisée des applications critiques. En 2006, à la demande de ses clients, elle développe une première solution (open source) de gouvernance des accès et de traçabilité. Face au succès, elle décide de repositionner son offre sur les logiciels et se dote d'un département R&D. Le premier logiciel est le Wallix Admin Bastion (WAB). Aujourd'hui la société se positionne comme un éditeur de logiciels de cyber-sécurité avec une attention particulière sur la traçabilité des utilisateurs et la sécurisation des comptes à privilèges. Actuellement, elle compte 34 collaborateurs (ETP) et 220 clients dont des noms connus du grand public à l'image de Quick, Alain Affelou ou bien l'AMF.


    WAB

    Wallix développe un logiciel permettant de protéger les accès aux données sensibles des entreprises auxquelles les utilisateurs de comptes à privilèges ont accès (exemple : administrateurs, prestataires IT externe, DSI etc...). Il permet notamment de centraliser les accès aux SI, d'identifier les utilisateurs de CAP, de surveiller en temps réel et d'enregistrer les interventions des utilisateurs, de tracer et d'alerter en temps réel sur une utilisation non conforme et enfin d'auditer a posteriori les enregistrements. C'est donc un outil de gouvernance de données et qui est le seul certifié par l'ANSSII. Afin de diversifier son offre et couvrir l'ensemble de son marché, elle va lancer 2 nouveaux modules : en juin 2015, le WAB Acces Manager, portail destiné aux hébergeurs cloud et fournisseurs de services managés et le WAB password Manager en 2016, solution de gestion des mots de passe pour les grands comptes. L'an dernier, le groupe a généré un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros en hausse de 49,2%. Le groupe a une présence directe à Paris et à Londres et 68% du chiffre d'affaires est réalisé en France et 32% dans la zone EMEA. Selon l'analyste en charge du dossier, Wallix espère surfer sur le boom du marché de la cyber-sécurité pour atteindre l'équilibre d'ici 2017. Et c'est pour capitaliser sur ce marché en plein développement que la société va consentir d'importants investissements commerciaux qui pèseront sur les comptes cette année et l'an prochain. Mais ces investissements sont nécessaires au risque de se faire damer le pion par d'autres sociétés.

    Le marché dans lequel évolue Wallix est porteur, d'autant plus que la cyber-sécurité est un enjeu majeur pour les entreprises depuis les récentes attaques dont elles ont été victimes. D'après le cabinet Gartner, le marché mondial est dynamique. En 2014, le secteur pesait 21,4 milliards de dollars pour les seuls logiciels, en croissance de 5,3% par rapport à l'exercice précédent. Mais la société doit affronter un défi de taille, celui de s'imposer à l'international et de jouer des coudes avec les géants du secteur. Si ce pari est tenu et que l'objectif de réaliser 50% de son chiffre d'affaires à l'international reste atteignable, le petit poucet aura de grandes chances de devenir grand.


    Souscrire à titre spéculatif

    Pour suivre nos autres conseils boursiers, vous pouvez nous testez MonFinancier privé gratuitement pendant un mois !

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt