jeudi21mai

En Bourse, il ne faut pas regarder dans le rétroviseur. Cette maxime quelque peu improvisée s'apprête bien au Groupe Pizzorno Environnement dont les résultats 2014 sont ressortis dans le rouge, comme attendu, sous l'effet des pertes liées aux activités arrêtées. C'est plutôt sur les perspectives du spécialiste des services à l'environnement qu'il convient de s'arrêter.

    Difficultés en Afrique

    L'an dernier, le repli de l'activité en données publiées résulte essentiellement de l'impact des décisions stratégiques du groupe à l'international dont la volonté de ne pas répondre à l'appel d'offres relatif au renouvellement du contrat de collecte des déchets ménagers et assimilés de la Communauté Urbaine de Casablanca mais aussi de l'interruption contrainte des activités en Mauritanie en mai dernier à la suite d'importants retards de paiements et de l'arrêt du contrat de gestion de la décharge de Tunis arrivé à échéance comme prévu le 31 août 2014.

    Une grande visibilité pour 2015

    Après avoir réalisé au 1er trimestre 2015 un chiffre d'affaires en hausse de 3,7% à 52,6 millions d'euros, Pizzorno Environnement estime qu'il devrait profiter des récents succès commerciaux et des renouvellements suivants pour l'ensemble de l'année 2015.

    Le groupe va bénéficier de contrats : pour la collecte des déchets ménagers et assimilés de Joinville-le-Pont d'un montant de 5 millions d'euros et pour une durée de 5 années, pour le nettoyage des plages de Sainte-Maxime pour 3 ans représentant 1,4 million d'euros, de prestations de vidage des corbeilles de la ville de Lyon, contrat d'un montant de 5,6 millions d'euros pour 4 ans. Groupe Pizzorno Environnement a également signé un contrat pour l'enlèvement de tags et des affiches non autorisées à Marseille pour une durée de 4 ans représentant 3,7 millions d'euros, pour le tri et la valorisation des encombrants ménagers de l'aire du Sittomat en cotraitance avec Véolia pour une durée de 3 ans représentant 5,4 millions d'euros et enfin le renouvellement du contrat de nettoiement des marchés alimentaires et forains pour la communauté urbaine de Lyon pour une durée de 4 ans représentant 10 millions d'euros.

    A propos de ses perspectives, Groupe Pizzorno Environnement explique jouir d'une grande visibilité avec une bonne orientation de son portefeuille de commandes, ne comprenant que les commandes fermes, qui s'élève à 823 millions d'euros incluant 51% de l'activité de la société Zéphire (Unité de Valorisation Energétique de Toulon) soit 199,5 millions d'euros.

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt