mercredi04mars

Une nouvelle emplette pour Manutan. Le groupe de vente à distance d'équipements industriels et de bureau vient de faire l'acquisition de la société Papèteries Pichon, spécialisée dans les fournitures scolaires, pour un montant non dévoilé.

    Une nouvelle emplette au programme !

    Cette acquisition, soumise à l'approbation de l'Autorité de la concurrence, "fera du groupe Manutan l'un des principaux acteurs du secteur des collectivités en France, après les acquisitions de Camif Collectivités en 2009 et de Casal Sport en 2012", souligne Manutan dans un communiqué. L'opération a été financée majoritairement sur les fonds propres, précise Manutan qui juge sa situation financière "toujours très solide".

    Fondée en 1948, la société Papèteries Pichon, dont le siège est à Saint-Etienne, a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 65 millions d'euros. Elle fournit des articles de papèterie, de librairie et des articles didactiques à une clientèle essentiellement composée d'écoles et de collectivités. L'entreprise emploie 200 personnes, selon son site internet.

    Une success-story familiale

    Crée en 1966, Manutan est un spécialiste français de la vente à distance d'équipements de bureau et d'équipements industriels. Le groupe propose des équipements de manutention, de levage et de stockage. Il offre également du mobilier, des solutions d'emballage, des fournitures de bureau et d'atelier. Sa gamme inclut également des outillages de production, d'entretien, de sécurité, de contrôle-qualité et d'expédition. La commercialisation des 200 000 produits et services est assurée par le biais de 200 catalogues et 24 sites marchands.

    A ce jour, 25 filiales de Manutan sont présentes dans 19 pays européens. Pour le spécialiste de la vente à distance, ce maillage géographique lui permet d'adapter l'offre au pays dans lequel il est présent. Cette politique de croissance externe est également couplée à une adaptation de son offre auprès des PME et TPE. Ce maillage géographique pertinent a permis au groupe de résister face un contexte économique adverse.

    Le groupe a récemment fait état de revenus en recul de 3,1% (-3,6% à change constant) au premier trimestre 2014/2015 à 155,4 millions d'euros. La majorité des zones opérationnelles du groupe ont connu une décroissance de leur chiffre d'affaires, à l'exception de la zone 'Ouest' et de la zone 'Est', qui ont enregistré des hausses de leurs ventes de respectivement 10,2 et de 3,9% par rapport au premier trimestre de l`exercice précédent à 22,7 et environ 4,8 millions d'euros. Le chiffre d'affaires dans la zone 'Sud' est en revanche passé de 96,2 à 90,9 millions d'euros, celui dans la zone 'Centre' de 29 à 26,7 millions et celui dans la zone 'Nord' de 11 à 10,4 millions d'euros.

    Avec une situation financière toujours très solide, la vigilance sur l'évolution du contexte économique reste de mise et le groupe a indiqué qu'il continuera ses efforts de développement du chiffre d'affaires à court et moyen terme, sans donner de précisions chiffrées.

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt