vendredi06mars

Trois chiffres ! C'est sur une croissance à trois chiffres que s'achève le premier semestre 2014/2015 de Medtech. Le fabricant du robot Rosa a vu ses ventes flamber de 128% par rapport au 1er semestre de l'exercice précédent pour atteindre 1,68 million d'euros.

    +128%

    Medtech s'est payé le luxe de doubler son chiffre d'affaires au cours du premier semestre de son exercice décalé 2014/2015. Cette excellente performance n'est pas étrangère à la livraison de cinq robots chirurgicaux Rosa sur la période, ce qui porte à 33 le parc de Rosa Brain livrés dans le monde.

    Medtech explique vouloir poursuivre activement l'accélération de son activité commerciale avec la vente, en ce début d'année 2015, de 2 nouveaux robots Rosa aux États-Unis. Par ailleurs, dans le cadre de son expansion à l'international, Medtech a ouvert une filiale en Allemagne, premier marché européen de l'équipement médical qui contribuera activement à l'accélération des ventes en Europe.

    Medtech voit la vie en rose

    Pour rappel, le groupe qui a fait ses premiers pas boursiers en novembre 2013, entend s'imposer comme un acteur reconnu de la robotique chirurgicale du système nerveux. Medtech a en effet mis au point en 2007 le robot chirurgical Rosa à guidage laser, qui complète le bras du neurochirurgien dans les interventions. Avec Rosa, le chirurgien est beaucoup plus précis dans ses gestes, ce qui est appréciable surtout pour des interventions du cerveau, qui ne laissent pas place à l'approximation. Et pour le patient, les séquelles seront moindres. Adieu, les grosses cicatrices disgracieuses pour les patients. Et depuis septembre, le robot Rosa Spine vient compléter la gamme Medtech. Il est lui aussi destiné à assister les chirurgiens mais cette fois-ci pour la pose d'implants dans les vertèbres.

    Cette expertise est recherchée partout dans le monde puisque le robot Rosa Brain a déjà été commercialisé en Europe (France, Allemagne, Espagne et Italie), en Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), en Russie, en Arabie Saoudite, en Chine et en Israël. C'est que la société est tournée vers l'international et notamment vers le marché américain où la start-up a installé une filiale à Newark en 2011. Elle devrait à terme générer l'essentiel de son activité. Le groupe compte ainsi sur une montée en puissance de ses ventes alors que le marché adressé concernant le cerveau et le rachis est estimé à 2,5 milliards d'euros. La société compte sur une croissance durablement élevée de son activité, compte tenu du potentiel de marché et du nombre très limité d'acteurs. Des paramètres qui nourrissent l'ambition de Medtech, le groupe visant des facturations de 20 millions d'euros dès l'an prochain et l'équilibre financier à cet horizon sur fond d'arrivée massive des robots dans les blocs opératoires. Medtech voit ainsi la vie en rose.

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt