jeudi21juillet

De solides ventes trimestrielles, des objectifs financiers confirmés pour 2016 et un rachat au programme de la dernière livraison de Dassault Systèmes. L'éditeur de logiciels a fait part d'une accélération de la croissance de sa division logiciels sur le trimestre écoulé et a indiqué que le Brexit n'allait pas impacter ses résultats cette année.

    Mieux que prévu
    Dassault Systèmes fait mieux que prévu au second trimestre. L'éditeur de logiciels a réalisé au deuxième trimestre un chiffre d'affaires (non-IFRS) en hausse de 4% (+6% à taux de change constants) à 754 millions d'euros. Du côté de la rentabilité, les indicateurs sont au beau fixe, La marge opérationnelle non-IFRS est ressortie à 30,4%. Le bénéfice net par action non-IFRS a ainsi progressé de 8% sur la période à 0,57 euro.

    Le groupe de Velizy-Villacoublay se paie même le luxe de dépasser ses propres anticipations. Le groupe visait en avril des ventes logées entre 735 et 745 millions d'euros, une marge de 29 à 30% et 0,53 à 0,55 euro de bénéfice net par action.
    Le trimestre a surtout été marqué par une accélération de sa plateforme " solutions logicielles de conception 3D ". Elle est en croissance de plus de 100% au deuxième trimestre et elle représente désormais plus du tiers des ventes de nouvelles licences de Dassault Systèmes.

    Visibilité
    Pour le troisième trimestre 2016, le groupe vise un bénéfice par action (non-IFRS) d'environ 0,54 à 0,57 euro, une marge opérationnelle d'environ 30% à 30,5% et un chiffre d'affaires de 715 à 725 millions.

    Et pour 2016, le spécialiste des logiciels pour la conception et la fabrication de produits anticipe toujours une hausse de son chiffre d'affaires non-IFRS comprise entre 6% et 7% à changes constants, pour s'établir entre 2,98 et 3,01 milliards d'euros. Le groupe avertit qu'il augmentera ses dépenses d'investissements en recherche et développement qui vont obérer une partie de sa marge, dans un environnement macroéconomique plus volatil. L'objectif de marge opérationnelle pour 2016 est ainsi fixé à environ 31% et la prévision de bénéfice net par action est établie à environ 2,40 euros, soit une hausse de 7% par rapport à 2015. Le groupe va sacrifier sa marge à court terme pour mieux préparer la suite de son histoire.

    Rachat de CST
    En marge de cette publication de qualité, Dassault Systèmes a annoncé le rachat pour 220 millions d'euros de la société allemande CST, leader dans la simulation électronique et électromagnétique (EM), dont le chiffre d'affaires avait atteint 47 millions l'an dernier.

    >> La valorisation de Dassault Systèmes reste tendue, mais elle est justifiée par des excellents fondamentaux. Le groupe maintient son dynamisme aux quatre coins de la planète. Positif

    Retrouvez notre conseil Gestion PEA sur Dassault Systèmes

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt