mardi12juillet

Le CAC va -t-il combler le 'gap' baissier du 23 juin liée à la panique provoquée par le Brexit ? Quoi qu'il en soit, le marché parisien signe une 4ème séance consécutive de hausse, porté par les valeurs cycliques comme Vallourec qui s'envole de 10% dans le sillage des rebonds du pétrole. Le CAC s'adjuge ainsi 1,62%, à 4333 points.

    SOMMET HISTORIQUE
    Signe que l'optimisme domine, le S&P500 et le Dow Jones ont franchi de nouveaux records historiques alors que le Nasdaq franchit la barre des 5.000 pts. Le DJIA prend actuellement 0,48% à 18.354 pts, alors que le Nasdaq s'adjuge 0,6% à 5.019 pts. Le S&P500 avance de 0,5% à 2.1452 pts.

    LE BREXIT POURRAIT COUTER CHER AUX BANQUES
    Selon les analystes de JP Morgan, les grandes banques d'investissement américaines et européennes pourraient subir des coûts de l'ordre de 1,5 milliard de dollars par an si elles sont contraintes de quitter la City à cause de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. En partant du principe qu'il faudrait au moins 5 ans pour acter le brexit, la facture totale s'élèverait à 7,5 milliards de dollars pour les huit banques d'investissement étudiées (UBS, Crédit Suisse, Deutsche Bank, Société Générale, BNP Paribas et Barclays et les américaines Goldman Sachs et Morgan Stanley.

    ... ET A LA FRANCE AUSSI
    Brexit oblige, le Fonds monétaire international (FMI), a révisé légèrement à la baisse sa prévision de croissance pour la France en 2017 mardi et table désormais sur une progression du PIB proche de 1,25% contre 1,5% auparavant. La semaine dernière, le FMI avait déjà révisé en baisse sa prévision de croissance pour la zone euro en 2017, et s'attendu à une croissance de 1,4%, contre 1,7% auparavant.


    LE BAL EST OUVERT

    Alcoa le fabricant américain d'aluminium a ouvert le bal des publications de résultats trimestriels aux Etats-Unis sans fausse note. Pénalisé par la baisse des prix de l'aluminium et par la réduction de ses capacités de production, les bénéfices n?ont pas baissé autant que prévu. Le BPA atteint 15 cents alors que Wall Street visait seulement 9 cents.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt