jeudi09juin

Eurazeo et son partenaire Bridgepoint depuis 2011 sont en négociations exclusives avec Partners Group en vue de la vente du gestionnaire de biens Foncia. Les deux propriétaires en attendraient plus de 2 milliards d'euros, selon des informations des Echos parues en mars dernier. La société poursuit la rotation de ses actifs débutée il y a quelques années déjà.

    Poursuite des investissements

    Au cours du 1er trimestre, Eurazeo a opéré une rotation de son portefeuille. Après avoir réalisé neuf acquisitions l'an dernier, la société d'investissement s'est lancée dans sept autres emplettes depuis le début de l'année, parmi lesquelles, l'opérateur privé de crèches Les Petits Chaperons Rouges, les écoles suisses de gestion hôtelière Glion et Les Roches ainsi que le groupe de pharmacie et de chimie, Novacap. Eurazeo a également fait parler de lui en mars dernier avec l'annonce de négociations exclusives avec le géant américain Mondelez en vue du rachat d'une dizaine de marques de confiseries emblématiques, telles que Carambar, Krema, La Pie qui Chante, mais aussi le chocolat Poulain et les rochers Suchard. Le fonds serait prêt à débourser 250 millions d'euros pour acquérir ces marques emblématiques en France.

    Le groupe a par ailleurs annoncé la cession d'un bloc de 15% du capital d'Elis pour 281 millions d'euros.

    Un début d'année en ligne

    Pour rappel, la société d'investissement a réalisé au premier trimestre, un chiffre d'affaires en progression de 16,1 % à 338 millions d'euros, se payant au passage le luxe de battre le consensus logé à 316 millions d'euros. A périmètre et taux de change constants, la croissance s'élève 8,2%.

    Dans le détail, Asmodee et Moncler, se sont particulièrement distingués sur le trimestre. Le spécialiste des jeux de société confirme son potentiel avec un chiffre d'affaires en progression de 38,7% (+15,3% à périmètre et change constants) à 75,2 millions d'euros. Le fabricant de vêtements de luxe Moncler témoigne de sa bonne santé avec des revenus en hausse de 18% à 237,3 millions d'euros. En revanche, Desigual reste toujours à la peine et continue à enregistrer un repli de son chiffre d'affaires de 10,5% à 244,7 millions d'euros.


    ANR

    L'Actif net à fin avril se situe à 71,70 euros par action contre 72,30 euros à fin 2015. Ce léger repli qui s'explique par le contexte boursier difficile depuis le début de l'année. Un bon point pour une société qui gère bien les sociétés qu'elle a dans son giron. Les récentes prises de participations dans des univers aussi bigarrés que l'éducation, la santé ou en cours de négociation comme avec le géant américain Mondelez devrait donner un coup de fouet supplémentaire à cet indicateur étroitement surveillé.


    >> Je consulte le conseil Gestion PEA sur Eurazeo

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt