mardi07juin

Le nouveau profil boursier de Kaufman et Broad a fait sortir du bois bon nombre d'analystes de la place. Plusieurs d'entre eux ont en effet initié une couverture à l'achat sur le promoteur immobilier. De quoi faire monter le titre Kaufman & Broad vers ses sommets annuels observés en mars dernier.

    Les analystes sont de sortie

    Les analystes découvrent ou redécouvrent Kaufman & Broad. Ce matin, ce sont trois analystes qui débutent leur couverture avec une opinion positive sur le titre du promoteur immobilier. Exane BNP Paribas entame son suivi à " surperformance " avec un objectif de cours de 43 euros et Kepler Cheuvreux initie la couverture du titre à l'achat et vise 43,10 euros, tout comme Natixis qui démarre son suivi à " acheter " et valorise le titre à 39,8 euros. Plus tempéré sur le dossier, Goldman Sachs qui initie la couverture avec une recommandation " neutre " assortie d'un objectif de cours de 39 euros.

    Valeur de croissance et de rendement

    La société Kaufman & Broad ambitionne de poursuivre son développement en restant attentif aux opportunités de croissance qui pourraient lui permettre de renforcer sa couverture géographique et son maillage territorial. Elle souhaite également consolider son positionnement de leader dans les 10 principales agglomérations où elle est historiquement implantée et renforcer son développement en matière d'Immobilier d'entreprise en région en ciblant les grandes métropoles régionales avec des produits de taille moyenne à destination de " grands comptes ". Kaufman & Broad entend aussi développer sa capacité à répondre aux appels d'offres dans le cadre de grands projets urbains qui devraient lui permettre d'avoir accès à un potentiel foncier important notamment en Île-de-France.

    Cette stratégie conduit le groupe à se fixer pour objectif de réaliser un chiffre d'affaires consolidé supérieur à 1,3 milliard d'euros au titre de l'exercice 2019-contre à peine 1 milliard en 2015- dont environ 15% serait tiré de l'activité d'Immobilier d'entreprise. De plus, sur la période 2017 - 2019, le groupe ambitionne le maintien d'un taux de marge brute supérieur à 18% du chiffre d'affaires consolidé, pour un taux de marge d'EBIT ajusté supérieur à 8% du chiffre d'affaires consolidé, anticipant notamment une augmentation de la part du chiffre d'affaires tiré de l'Immobilier d'entreprise dans le chiffre d'affaires consolidé du groupe.
    En tant que foncière qui se respecte, le groupe se fixe par ailleurs pour objectif de distribuer au titre des exercices 2017 à 2019 un montant de dividende représentant environ 75% de son résultat net - part du groupe. Le groupe envisage de distribuer en 2017 au titre de l'exercice 2016 un dividende par action de 1,85 euro.

    Enfin, la capacité de génération de trésorerie du groupe devrait lui permettre d'envisager un renforcement de sa situation financière à horizon 2019, après prise en compte de l'objectif de distribution du dividende.

    >> Forte visibilité et dividende copieux au programme des années à suivre. De quoi de mieux pour l'actionnaire. Nous maintenons notre avis positif sur cette valeur qui profitera à plein de la reprise de l'immobilier.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt