jeudi17mars

Comme attendu, la banque centrale américaine a maintenu le statu quo sur ses taux directeurs, mais a surpris en affichant sa prudence en dépit d'un marché de l'emploi toujours aussi dynamique aux Etats-Unis. Et face aux perspectives économiques mondiales qui restent incertaines, la banque centrale ne semble pas pressée d'opérer prochainement un tour de vis monétaire. Le billet vert a piqué du nez.

    La Fed anticipe désormais deux relèvements de taux d'ici à la fin décembre alors qu'elle avait laissé entendre qu'elle relèverait quatre fois ses taux en fin d'année dernière.

    Pourtant les fondamentaux économiques de l'économie américaine sont encourageants. "Une série d'indicateurs récents, parmi lesquels une forte croissance de l'emploi, suggèrent une amélioration continue du marché du travail. L'inflation a remonté ces derniers mois", explique la Fed dans son communiqué. Mais elle ajoute que "toutefois, l'évolution de la situation économique et financière mondiale continue de comporter des risques" et devrait maintenir l'inflation à un niveau bas cette année...

    L'économie américaine va bien, c'est l'économie mondiale et les incertitudes autour des perspectives qui inquiètent la présidente de la Fed, Janet Yellen, qui a expliqué que "la décision de maintenir les taux inchangés reflète l'évolution de l'économie mondiale " lors de la conférence de presse.

    Mais face à aux incertitudes qui pèsent sur la croissance mondiale, la Fed a revu en légère baisse ses prévisions de croissance aux Etats-Unis pour 2016. Elle table sur une progression de 2,2% du PIB cette année, contre +2,4% prévu il y a trois mois.

    A Wall Street, les marchés ont clôturé en légère hausse mais la principale réaction a eu lieu sur le dollar qui a fortement reculé, alors que la perspective d'une hausse des taux s'éloigne à court terme aux Etats-Unis. Résultat l'euro bondit de 0,52% et se rapproche du seuil des 1,13$, à 1,1285$ précisément. Le billet vert chute par ailleurs de 0,79% face au yen, à 126,05 yens.
    La chute du billet vert montre que le marché n'avait pas complétement intégrer le discours accommodant de Janet Yellen.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt