lundi12septembre

A plus de 30 euros, le titre Damartex est revenu sur ses plus hauts de 2007, soutenu par une publication annuelle de qualité. La société connue pour son célèbre Thermolactyl a vu ses profits bondir de plus de 30% malgré une météo douce en hiver. Et au regard des perspectives présentées par Damartex, le potentiel de revalorisation reste intact. La société espère en effet maintenir son niveau de rentabilité et de profitabilité.

    Un exercice taillé sur-mesure

    Le renouvellement des collections porte ses fruits. Damartex termine l'exercice 2015/2016 avec un chiffre d'affaires de 717,3 millions d'euros en hausse de +3,1% en termes réels par rapport à l'exercice précédent (+2,6% à taux de change constants). En plus de la bonne progression de l'activité Home & Lifestyle, l'exercice restera marqué par la poursuite de l'amélioration de l'activité Textile, notamment en France et en Grande-Bretagne dans un environnement pourtant toujours plus concurrentiel et impacté par les attentats.

    En plus d'une activité qui s'accélère, le groupe enchaine un second exercice de nette progression de sa rentabilité et de sa profitabilité. Le résultat opérationnel progresse de 23% à 21,6 millions d'euros. L'amélioration de ce résultat est portée par une activité en croissance et une bonne maîtrise des coûts. Une fine gestion a permis l'optimisation des frais commerciaux et de distribution d'une part, la stabilisation des frais de structure d'autre part. Ainsi, le résultat net ressort à 19 millions d'euros en hausse de 52% ! L'explication est toute trouvée, Damartex a éliminé un gros foyer de perte : l'activité Happy D. By Damart, une marque lancée il y a cinq ans mais restée déficitaire... Le groupe Damartex préfère désormais se lancer dans des acquisitions plutôt de que créer de nouvelles enseignes à l'image de l'expérience peu concluante d'Happy D. By Damart.

    Une emplette en Belgique

    Récemment, la société a annoncé l'acquisition du groupe belge Xandres. Cette emplette va permettre à Damartex d'élargir son portefeuille de marques sur le segment du haut de gamme pour la cible des 50-60 ans. Autrement dit, la société entend dépoussiérer sa gamme de produits et son image ? L'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 31,1 millions d'euros au 31 mars 2016 (pour un exercice de 15 mois) et un Ebitda de 0,7 million. L'acquisition de Xandres est intégrée dans les comptes du groupe Damartex au 1er juillet 2016.

    >> Optimiste, le groupe table sur un maintien de ses gains de productivité réalisés dans l'activité 'Textile' lors des prochains exercices, permettant ainsi de stabiliser son niveau de rentabilité et de profitabilité. Damartex entend également poursuivre ses investissements commerciaux dans l'activité 'Home & Lifestyle', qui connaît une très bonne progression, et bénéficier de l'élargissement de son périmètre grâce à l'intégration des enseignes Vivadia et Xandrès. La visibilité est donc au beau fixe pour cette société. Nous avons relevé notre objectif sur Damartex, une valeur recommandée il y a moins d'un an et sur laquelle nous sommes gagnants de 35%

    >> Retrouvez notre conseil Gestion PEA sur Damartex

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt