jeudi01septembre

Pernod Ricard, le numéro deux mondial des spiritueux table sur une accélération de sa performance opérationnelle pour son nouvel exercice 2016-2017, après une année où de solides résultats en Europe et aux Etats-Unis sont venus compenser un recul en Chine.

    Même si en Chine, "le marché reste difficile", avec des ventes qui ont chuté de 9% lors de l'exercice 2015-2016, Pernod Ricard s'est dit confiant dans sa capacité à améliorer ses performances en Chine, et a indiqué viser une nouvelle amélioration de sa rentabilité pour son nouvel exercice 2016-2017.

    Aux Etats-Unis, son principal marché, Pernod Ricard a en revanche vu ses ventes progresser de 4%, contre une stabilité enregistrée lors de l'exercice précédent. "Nous ne sommes pas loin d'être en ligne avec le marché, qui progresse de 5%", a indiqué Alexandre Ricard. Le dirigeant s'attend à poursuivre "une bonne croissance" aux Etats-Unis sur l'exercice en cours.
    Les résultats annuels de Pernod Ricard ont aussi été tirés par de solides ventes en Espagne et en Inde, même si la croissance dans ce dernier pays tend à ralentir en raison d'un contexte réglementaire plus difficile.

    Lors du dernier exercice, clos fin juin, le chiffre d'affaires de Pernod Ricard a augmenté de 1% à 8,7 milliards d'euros. A périmètre et changes constants, la croissance, dite aussi interne, des revenus s'est inscrite à 2%, une progression en ligne avec les attentes des analystes qui tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires annuel de 8,76 milliards d'euros et sur une croissance organique des revenus de 2%.

    Le propriétaire du cognac Martell, de la vodka Absolut ou du whisky Jameson a par ailleurs confirmé ses objectifs de moyen terme, intégrant une croissance organique de ses revenus de 4% à 5% et une amélioration de la marge opérationnelle. Le groupe table ainsi sur une progression organique de son résultat opérationnel courant comprise entre 2% et 4% pour l'exercice en cours après avoir dégagé un résultat opérationnel courant (ROC) de 2,27 milliards d'euros, en hausse de 2% à taux de changes constants pour l'exercice clos le 30 juin, en ligne avec le consensus.

    Le groupe vise des économies brutes d'environ 200 millions d'euros sur la période 2016-2020, dont la moitié sera réinvestie en frais publi-promotionnels. Il prévoit aussi de dégager 200 millions d'euros d'économies sur son cash-flow sur la même période.
    Le numéro deux mondial des spiritueux dit anticiper désormais une progression de son résultat opérationnel comprise entre 1% et 3%, se fixe maintenant pour objectif de dégager un ROC en progression de 2% à 4% pour 2016-2017.

    Pour y parvenir, le groupe de spiritueux table notamment sur une amélioration de ses ventes en Chine et de celles d'Absolut. Il vise aussi une poursuite d'une solide dynamique aux Etats-Unis, avec son whisky irlandais Jameson, ainsi qu'en Inde avec ses whiskies locaux.

    Enfin, Pernod Ricard a annoncé qu'il proposerait un dividende en hausse de 4% pour l'exercice 2015-2016, à 1,88 euro par action. Le titre Pernod Ricard signait une des meilleures performances du CAC 40, avec une hausse de 2,6% à 105,55 euros.

A découvrir également

  • Alignement des planètes ?
    4/09/2019
  • Haut ou bas ?
    27/08/2019
  • Du plomb dans l'aile...
    22/08/2019
  • Le nerf de la guerre...
    13/08/2019

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt