mardi27septembre

Troisième baisse d'affilée pour la Bourse de Paris qui s'enfonce sous les 4400 points, plombée par la correction du secteur bancaire, et la rechute du pétrole sous les 46$. Mais ce sont surtout les valeurs bancaires qui redonnent du terrain, tourmentées par les démêlés de la Deutsche Bank avec la justice américaine, les taux d'intérêt bas, et les règles prudentielles. Sur le marché des changes, l'euro pique du nez face au dollar et revient au contact des 1,12$.

    L'IRAN DOUCHE LES ESPOIRS D'UN GEL DE LA PRODUCTION D'OR NOIR
    La réunion des pays producteurs de pétrole aurait peu de chances de déboucher sur un accord pour geler la production et faire remonter les prix, notamment en raison des divergences entre l'Iran et l'Arabie Saoudite. C'est surtout l'Iran qui bloque. Elle souhaiterait rétablir les niveaux de production dont elle disposait avant les sanctions internationales qui sont désormais levées, avant de geler la production. " Le ministre iranien explique que "Nous avons besoin de temps pour de plus amples consultations", car " ne sommes pas prêts à geler notre production à ses niveaux actuels". La réaction ne s'est pas faite attendre avec un baril de Brent qui creuse ses pertes et décroche de 2,8% juste au-dessus des 46 dollars.

    L'ÉTONNANT DEAL CANAL+ FREE
    Confrontée à une érosion de son parc d'abonnés, Canal +, compte beaucoup sur les partenariats avec les opérateurs télécoms pour soutenir l'audience. Alors pour toucher un public plus large, la filiale de Vivendi a conclu un accord avec l'opérateur pour qu'il intègre à son bouquet les chaines de canalsat. Pour Free, qui augmente le prix de son offre de deux euros, cela permet d'enrichir son offre de contenus à l'heure où ses concurrents comme SFR et Orange mènent une stratégie d'acquisitions de presse, média, musique.. etc. Mais le plus étonnant, c'est que la nouvelle offre n'est pas une option offerte mais le nouveau forfait Révolution de Free qui sera imposé par défaut aux abonnés. Aux clients donc de faire savoir qu'ils ne veulent pas de cette offre. De quoi faire rentrer du cash pour Free et faire remonter l'audience des chaines du groupe Canal + en les proposant aux 3 millions d'abonnés free.

    LE PESSIMISME FAIT L'UNANIMITÉ CHEZ LES ORGANISATIONS INTERNATIONALES
    Après l'Ocde et le Fmi c'est au tour de l'Omc (organisation mondiale du commerce) de se montrer de plus en plus pessimiste sur les perspectives de croissance mondiale. Comme ses consoeurs, elle a donc révisé encore une fois en baisse ses prévisions pour cette année, et table désormais sur une croissance de 1,7%. L'année " 2016 sera marquée par la croissance du commerce et de la production la plus lente depuis la crise financière de 2009 ". Bonne ambiance.

    LES CONSOMMATEURS AMÉRICAINS RETROUVENT LA CONFIANCE
    Aux Etats-Unis bonne nouvelle avec un net bond de la confiance des consommateurs en septembre selon le Conference Board qui établit son indice à 104,1 contre seulement à 101,8 le mois dernier. Une nette amélioration de la confiance donc que les observateurs n'avaient pas du tout anticipé le consensus étant à 98.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt