mercredi09août

Le secteur bancaire est dans l'oeil du cyclone ce mercredi à la Bourse de Paris, avec d'importants dégagements. A 15h30, les trois plus fortes baisses étaient des bancaires. Crédit Agricole perdait 2,33 %, BNP 2,66 %, tandis que Société générale lâchait plus de 3 %

    Ironie de l'histoire, on " fête " aujourd'hui le déclenchement de la crise financière. Il y a 10 ans, le 9 août 2016, BNP paribas gelait les retraits de ses clients dans trois de ses fonds monétaires et marquait le début de la crise des subprimes.

    Les marchés européens connaissent une nette baisse ce jour, plombés par les tensions entre les Etats-Unis et la Corée du nord. La Corée du Nord a averti ce matin qu'elle pourrait tirer des missiles visant les installations militaires américaines sur l'île de Guam dans le Pacifique. Et ce quelques heures après que le président américain Donald Trump ait promis au régime nord-coréen "le feu et la colère". La veille, Pyongyang avait promis de faire payer " un millier de fois " aux États-Unis " le prix de leurs crimes ". Ceci après l'adoption récente par l'ONU de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord .

    Les tensions géopolitiques ont un effet sur les taux d'intérêt. L'OAT perd 5 % à 0,72 %, au plus bas depuis 1 mois, tandis que le T-Note perdait 1,73 % à 2,22 %. Cette baisse des taux plombent les valeurs financières. A 15h30, les trois plus fortes baisses étaient des bancaires. Crédit Agricole perdait 2,33 %, BNP 2,66 %, tandis que Société générale lâchait plus de 3 %
    Il faut quand même dire que les valeurs bancaires françaises culminaient à des records depuis quelques jours. Crédit Agricole est en hausse de 30 % depuis le début de l'année, 86 % sur un an, et a signé hier un nouveau plus haut depuis 2008 à 15,675 euros.

    Société Générale était aussi proche de ses plus hauts depuis 2008. Pourtant, le groupe e a publié la semaine dernière des résultats très décevants. Non seulement, la banque française a relevé sa provision pour litige, de 300 millions d'euros, dans le cadre du litige lié à des transactions soupçonnées d'être entachées de pots-de-vin liés à la famille Kadhafi. Mais en plus, hors éléments exceptionnels, le produit net bancaire est en recul de 1,3 %. L'activité banque de détail en France est en baisse de 1,8 % à cause des taux d'intérêt toujours bas. Dans les activités de marchés, les revenus ont reculé de 4,3% par rapport à une base de comparaison élevée l'an passé.

    Les marchés ont sanctionné le titre avec une baisse de 4% après la publication. Mais depuis, le titre est reparti à la hausse et a comblé son retard en 3 séances. La baisse après la publication des résultats nous paraissait justifiée, le rebond non. C'est pour cette raison que nous avions conseillé un turbo put pour jouer la baisse de société générale. Suite à la baisse du jour, notre objectif a été atteint. On conseille de vendre le turbo avec un gain de 25 %. En effet, les tensions entre américains et nord-coréens devraient s'apaiser dans les prochaines heures et le marché pourra rebondir.

    >> Découvrez le service MF privé et toutes nos formules d'abonnement (annuel, mensuel, test etc...)

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos