jeudi28décembre

2017 aura été incontestablement l'année boursière de Fnac Darty. Le distributeur spécialisé affiche un parcours exemplaire avec un gain de près de 60% au compteur depuis le début de l'année. Sur les deux derniers mois, le titre bondit même de 25%. Les débuts chaotiques en Bourse sont bel et bien oubliés, Fnac Darty offre désormais un profil séduisant aux investisseurs.

    La confiance est de retour

    2017 a été l'année de la confirmation pour Fnac Darty. Le mariage avec Darty se passe bien avec des synergies qui commencent à être perceptibles dans les comptes du distributeur. Il y a quelques années pourtant, qui aurait cru à un groupe en pleine forme tant le chantier de son redressement était dantesque. Le talent d'Alexandre Bompard est passé par là. L'ex-dirigeant de l'agitateur culturel, parti depuis pour prendre les rênes de Carrefour, a littéralement transformé la société. Il est à l'origine de l'introduction en Bourse réalisée en 2013. Elle était la seule option possible pour céder une entreprise en perte de vitesse.

    Par ailleurs, le distributeur de produits culturels et de loisirs a poursuivi sa politique de réduction des coûts, la montée en puissance du canal Internet et de son développement dans d'autres univers où le groupe était totalement absent. Une revanche de taille pour un titre qui a été malmené à ses débuts boursiers, vu par les investisseurs comme le boulet de Kering. Ses derniers faits d'armes plaident également pour l'artisan du redressement de Fnac, celui-ci ayant réussi la fusion avec Darty au terme d'une âpre bataille boursière avec Conforama.

    Les derniers indicateurs financiers témoignent de la pertinence de ce mariage entre le distributeur de produits culturels et le roi de l'électroménager. Le groupe a publié des ventes dynamiques au titre de son troisième trimestre. Mieux encore, il vient de confirmer son objectif de 130 millions d'euros de synergies à fin 2018 suite au rachat de Darty.

    Renforcement de l'offre et l'omnicanal

    Fnac Darty ne manque pas d'ambitions. Sur la base de l'intégration réussie de Darty, le distributeur spécialisé a dévoilé, début décembre, son plan stratégique Confiance +, avec comme objectif de dégager une croissance rentable et de devenir une plateforme omnicanale de services. Ainsi, Fnac Darty entend gagner des parts de marché sur les trois grandes catégories de produits, en particulier sur les produits blancs. Le groupe prévoir de développer son "empreinte omnicanale", soutenue par un plan d'investissements dédié à la digitalisation des magasins, aux plateformes e-commerce et aux actifs logistiques. Ainsi le groupe vise le triplement (comparé à 2016), du volume d'affaires de la marketplace multi-enseignes et multi-pays.

    Le groupe table sur plus de 200 nouvelles ouvertures de magasins en franchise, plus de 100 nouveaux magasins ou corners dédiés à l'offre Cuisine. L'offre de services sera renforcée, et reposera notamment sur des partenariats avec des leaders du secteur, à l'image du lancement du Bouton Darty dans l'écosystème Google Home. Le groupe prévoit également le lancement d'un service " Smart Home ", d'assistance pour les appareils connectés opéré par Darty. Pour finir, le groupe a annoncé la création d'une entité dédiée à une offre de services BtoB ainsi que l'enrichissement des programmes d'abonnements (Fnac+ et Darty+).

    Grâce à ces initiatives, Fnac Darty se présente comme une alternative solide et rentable face aux acteurs digitaux "pure players", et affiche des objectifs financiers ambitieux à moyen terme.

    Objectifs financiers ambitieux

    Cette offensive stratégique vise, à moyen terme, un objectif de croissance des ventes du groupe, plus rapide que celle de ses marchés de référence. Fnac Darty a également pour objectif d'atteindre 4,5% à 5% de marge opérationnelle, grâce à la réalisation des synergies d'intégration, et la poursuite des plans de performance internes.

    Par ailleurs, Fnac Darty vise une forte génération de trésorerie, et entend maintenir une politique financière maitrisée permettant de combiner les investissements nécessaires pour renforcer les outils du groupe, et des acquisitions tactiques en fonction des opportunités de marchés.

    Rumeurs confirmées

    Carrefour et Fnac Darty viennent en outre d'officialiser la signature d'un accord de partenariat portant sur une coopération à l'achat sur les produits électroménagers et électroniques grand public en France. Cette coopération devrait être effective pour les négociations fournisseurs de 2018. Carrefour et Fnac Darty maintiendront leurs politiques commerciales propres. Cet accord sera soumis à l'information préalable de l'Autorité de la Concurrence et sera présenté aux instances de représentation du personnel des sociétés concernées.

    >> Nous renouvelons également notre "Confiance +" à Fnac Darty

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos