lundi18décembre

La volatilité sur les marchés américains a chuté vendredi. Pour ceux qui ont manqué les épisodes précédents, la volatilité c'est l'indice de peur ou de nervosité des marchés. On la suit principalement avec un indicateur qui s'appelle le VIX, qui est la mesure de la volatilité des actions de l'indice S&P 500. Vendredi il s'est effondré de 10%.

>

Une volatilité au plus bas depuis 25 ans

Et le VIX revient à une encablure de son record de baisse absolu. Un record de baisse depuis la création de l'indice en 1993. On est tout juste à 9%. A ce niveau on peut dire que les investisseurs finissent l'année sans aucune crainte de krach ou même de baisse sur les indices boursiers américains à court ou à moyen terme. S'ils avaient peur, ils achèteraient des contrats d'assurance pour se couvrir contre la baisse et la volatilité monterait.

Hausse des marchés, baisse de la volatilité

C'est normal que la volatilité soit au plus bas puisque les indices boursiers américains ont touché un nouveau record de hausse. C'est assez logique. Les investisseurs continuent à se ruer sur les actions américaines. Nous sommes sur des records absolus de hausse sur tous les indices américains. Et quand les indices montent, c'est un signe de confiance, et donc la volatilité baisse. Cet effondrement de la volatilité reste cependant une des plus grandes surprises de l'année 2017.Que personne n'avait anticipée. Personne. Qui aurait pu imaginer qu'avec un Trump à la tête des États-Unis, on aurait un indice de nervosité des marchés au plus bas, sans parler des autres évènements politiques aux États-Unis ou dans le monde comme le Brexit ou encore des évènements économiques et financiers comme la remontée des taux d'intérêt. Chacun de ces éléments aurait pu ou même dû être une cause de volatilité.

Pourquoi la volatilité est elle si basse?

Comment explique-t-on ce record de baisse de volatilité ? Plusieurs facteurs. Tout d'abord le fait qu'à chaque fois que les investisseurs ont paniqué ou se sont inquiétés, ils ont été pris à contre-pied et les marchés ont rebondi. Ils se disent donc qu'ils perdent de l'argent à chaque fois qu'ils s'inquiètent. D'autre part, la Banque centrale américaine est parvenue à calmer le jeu à chaque fois que les marchés se sont inquiétés.Mais il y a aussi des raisons plus techniques. Cette année un des placements les plus populaires aux États-Unis était les instruments qui permettent de jouer la volatilité à la baisse et ces instruments ont évidemment rapporté beaucoup d'argent et les investisseurs se sont rués dessus. On finit donc l'année 2017 sans aucune crainte, sans aucune nervosité et avec une confiance totale dans l'avenir. Nous verrons si 2018 donnera raison aux investisseurs.

Les voitures de monsieur hulot

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a publié les patrimoines des ministres. Et les deux ministres les plus riches sont la ministre du Travail Muriel Penicaud (7.7 millions d'?) et ce cher Nicolas Hulot (7.3 M?). Tant mieux pour eux. Mais le plus drôle, c'est que notre ministre de l'écologie possède 6 voitures bien polluantes, une grosse moto et un bateau à moteur...heureusement qu'il a un scooter électrique pour faire bonne figure...

La contre opa du jour

Atos avait fait une offre sur Gemalto à 46 euros. Thales a fait une contre-offre à 51 euros. Et Gemalto est favorable à la contre-offre de Thales. Atos a jeté l'éponge. Atos est en baisse et nous en profitons pour prendre nos profits sur le turbo put illimité 359NZ Atos avec un gain de plus de 25%. Vous voulez bénéficier de tous nos conseils (gestion active et gestion PEA) gratuitement pendant un mois ? Testez-nous pendant 1 mois et profitez à l'issue de votre test de notre promotion à 129 euros au lieu de 159 euros pour un an : cliquez ici

Le jackpot du jour

Selon les estimations, les entreprises américaines verront leurs profits boostés d'au moins 10% l'année prochaine du fait de la baisse des impôts qui va être adoptée. Pour certaines, cela pourrait aller jusqu'à 30%. Le gouvernement est convaincu que la réforme fiscale passera avant la fin d'année et ça devrait être le cas. Un beau cadeau de Noël pour les entreprises américaines.

La déception du jour

Star Wars 8. L'Argent est peut être avec eux, mais la Force n'est plus avec eux.

À vendre

Les Échos confirment que le gouvernement s'apprête à céder une partie de ses participations. Il devrait commencer par une partie de sa participation dans Aéroports de Paris, la Française des Jeux et Engie.

Du coté des marchés

Nouveaux records à Wall Street alors que la réforme fiscale aux Etats-Unis est susceptible d'être adoptée dès cette semaine. La Bourse de Tokyo bondit de 1,55% à 22,901,77 points dans le sillage de la progression de la cote américaine. L'euro/dollar se négocie aux alentours des 1,178 dollar. Le pétrole rebondit, en direction des 64 dollars pour le Brent et des 58 dollars pour le WTI. L'or tente également de se reprendre à 1255 dollars l'once.

À revoir en replay

L'émission était exceptionnelle avec nos Jedis de l'économie et de la finance : Emmanuel Lechypre, Christopher Dembik de Saxo Banque, Patrice Gautry de l'UBP, Sébastien Lalevée de la Financière Arbevel, Christian Cambier de Focal et bien sûr Laure Closier. On a rejoué la semaine et on vous a donné quelques conseils. De l'éco, de la finance et du fun.Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici

On s'en fout ?

Les Françaises sont championnes du monde de handball (encore l'effet Macron?); L'extrême droite rentre au gouvernement en Autriche; Le SMIC va augmenter de 1.24% au 1er janvier pour atteindre les 1498.50 euros bruts, ils auraient pu faire un petit effort pour atteindre les 1500 euros tout rond; Ryanair va reconnaître les syndicats de pilotes; 50ème anniversaire de la loi Neuwirth pour légaliser la pilule; Maëva Coucke, Miss Nord Pas de Calais est devenue Miss France 2018.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos