mercredi08février

Vinci a pris confortablement la tête du CAC40 après avoir annoncé de solides résultats annuels et des perspectives 2017 à la hauteur des attentes du marché. Le groupe table sur une nouvelle hausse de ses résultats et un retour de la croissance du chiffre d'affaires grâce à une reprise des commandes en France et à la diversification de ses activités à l'international.

    Résultats en béton

    Vinci vient de surprendre agréablement le marché. Le groupe de BTP et de concessions a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 38,1 milliards d'euros, en baisse de 1,2%. La contraction du chiffre d'affaires à structure comparable (-1,8 %) et les variations de change (-1,2 %) ont été partiellement compensées par l'impact positif des dernières acquisitions (+1,9 %). Le marché ne tient pas rigueur de cette légère baisse de régime.

    Les investisseurs plébiscitent surtout les chiffres situés en bas du compte de résultat. Vinci affiche en effet de fortes hausses de son résultat opérationnel courant (+10,0 %) et de son résultat net (+16,2%) à 2,38 milliards d'euros hors variations non courante de la fiscalité différée.

    Le groupe est également parvenu à maintenir à un niveau élevé de son cash-flow libre à la faveur d'une forte amélioration du cash-flow libre des concessions à 2 milliards d'euros (1,5 milliard d'euros en 2015). Elle a pu compenser la baisse de celui du contracting, 0,6 milliard d'euros en 2016 contre 1,1 milliard en 2015 qui avait bénéficié d'une forte amélioration du besoin en fonds de roulement (BFR).

    Perspectives au beau fixe

    Fort de cette performance annuelle, Vinci prévoit, sur l'ensemble de l'exercice 2017, une progression de son chiffre d'affaires consolidé, de son résultat opérationnel et de son résultat net. L'évolution du chiffre d'affaires dans les concessions, tant chez Vinci Autoroutes que chez Vinci Airports, restera positive, même si, compte tenu d'effets de base très élevés, la croissance devrait être moindre en 2017 qu'en 2016. Par ailleurs, le chiffre d'affaires bénéficiera de l'impact en année pleine des acquisitions réalisées en 2016 (Aerodom, Aéroports de Lyon, Lamsac).

    Dans le contracting, 2017 devrait être l'année du retour à la croissance du chiffre d'affaires, avec une légère reprise attendue en France. A l'international, l'évolution des prix du pétrole et des matières premières restera un facteur déterminant de l'évolution de l'activité. Dans ce contexte, la priorité du groupe reste donnée à la poursuite de l'amélioration des marges.


    Pour 2017, Vinci prévoit une progression de son chiffre d'affaires consolidé, de son résultat opérationnel et de son résultat net.

    L'évolution du chiffre d'affaires dans les concessions, tant chez Vinci Autoroutes que chez Vinci Airports, restera positive, même si, compte tenu d'effets de base très élevés, la croissance devrait être moindre en 2017 qu'en 2016. Par ailleurs, le chiffre d'affaires bénéficiera de l'impact en année pleine des acquisitions réalisées en 2016 (Aerodom, Aéroports de Lyon, Lamsac).

    Dans le contracting, 2017 devrait être l'année du retour à la croissance du chiffre d'affaires, avec une légère reprise attendue en France. A l'international, l'évolution des prix du pétrole et des matières premières restera un facteur déterminant de l'évolution de l'activité. Dans ce contexte, la priorité reste donnée à la poursuite de l'amélioration des marges.


    >> Retrouvez notre conseil Gestion PEA sur Vinci

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos