jeudi04mai

"Sur le premier trimestre, le chiffre d'affaires affiche déjà une croissance de 144%". Kerlink, le spécialiste des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des objets veut lever 18 millions d'euros en Bourse afin de financer sa forte croissance. Interview de William Gouesbet, PDG de Kerlink.

    augmentation de capital Kerlink
    William Gouesbet, PDG de Kerlink


    Expliquez-nous le positionnement de Kerlink sur le marché de l'internet des objets...

    Kerlink est un spécialiste des solutions réseaux dédiées à l'Internet des Objets (IoT). Sa vocation est d'offrir à ses clients - opérateurs télécoms, entreprises et collectivités - des solutions réseaux leur permettant de profiter des opportunités économiques considérables liées au décollage du marché des objets connectés. Kerlink propose ainsi une offre combinant équipements, logiciels et services permettant à ses clients de déployer et de piloter leurs réseaux IoT. En matière d'équipements, les stations Kerlink bénéficient d'atouts décisifs : robustesse et couverture pour tous les types de réseaux et toutes les tailles de parcs, coûts de déploiement et d'exploitation réduits, utilisation Outdoor et Indoor... En matière de services, les solutions Kerlink couvrent toutes les problématiques clients : planification des déploiements de réseaux, optimisation des performances, pilotage à distance des objets avec en particulier l'intégration d'applications de géolocalisation sans GPS...

    Pouvez-vous revenir sur les chiffres de 2016 et sur ceux du trimestre écoulé ?

    En 2016, Kerlink a pleinement profité d'un contexte de marché porteur, avec des investissements massifs dans le domaine de l'IoT. L'activité de la société a bénéficié du lancement de tests et du déploiement rapide de réseaux LORATM par les opérateurs télécoms et les entreprises, en parallèle d'une accélération sur ses marchés historiques. Kerlink a ainsi réalisé un chiffre d'affaires de 14,1 millions d'euros en 2016 en croissance de 90%. 2017 se dessine désormais comme une année charnière qui doit permettre à l'entreprise de changer de dimension. Sur le premier trimestre, le chiffre d'affaires affiche déjà une croissance de 144% à plus de 3,8 M? à période comparable.

    Que comptez-vous financer avec le produit de l'augmentation de capital ? Avez-vous déjà reçu des engagements de souscription de vos actionnaires actuels ?

    Cette augmentation de capital, accompagnant notre croissance, sera essentiellement consacrée à notre développement commercial, à la conquête de nouveaux marchés à l'international et à la poursuite de nos efforts en matière d'innovation, et ce, afin de continuer à proposer des équipements et services différenciants et à forte valeur ajoutée.
    Des engagements de souscription ont effectivement été pris et annoncés dans la note d'opération, par des actionnaires existants, mais aussi par de futurs investisseurs, pour un montant d'environ 14 millions d'euros, ce qui représente 78% du montant total de l'opération.

    Vous avez récemment signé un contrat avec Tata pour le déploiement de 10.000 antennes LoRa...L'international est-il identifié comme un relais de croissance important pour Kerlink ? Attendez-vous de nouvelles signatures de ce type ?

    Notre marché est mondial et est bien évidemment un relais de croissance essentiel pour Kerlink. L'Asie-Pacifique, l'Europe et l'Amérique du Nord sont actuellement les zones enregistrant les plus forts niveaux d'investissements dans le domaine de l'IoT. Nous nous devions d'y être présents. Nous avons, depuis début 2016, une filiale à Singapour et nous avons annoncé la création, en janvier dernier, d'une autre filiale à Chicago. Mais nous sommes également présents sur des projets dans d'autres régions, notamment en Afrique du Sud, en Océanie ou au Moyen-Orient...

    Quels sont vos objectifs financiers pour l'année 2017 ? Et à moyen terme ?

    Comme lors de l'introduction en bourse l'an passé, nous ne publions pas d'objectifs financiers à l'occasion de cette augmentation de capital. Lors de la présentation des résultats annuels 2016, nous avons cependant communiqué au marché un repère moyen terme, celui du franchissement du cap des 70 M? de chiffre d'affaires en 2020.

    Propos recueillis par Sabrina Sadgui

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos