vendredi03mars

Je n'en pouvais plus. Au lieu de nous concentrer sur le débat d'idées, alors que la France est dans une situation compliquée, nous voilà réduits à passer notre journée à faire des paris sur le départ de Fillon et le retour du De Gaulle de Bordeaux. Alors j'ai pris une décision. Quitte à suivre un feuilleton, je vais suivre celui de la famille Troadec. C'est plus glauque mais c'est moins énervant.

>

B comme bordeaux

La droite tient son plan B. B comme Bordeaux. Tous les regards vont se porter dans les heures qui viennent vers le Colombey les Deux Églises du jour. Fillon est cuit. Il est le seul à ne pas le savoir. Le temps presse. Et c'est donc Super Juppé qui va venir nous sauver. Mais on a retrouvé la voiture du fils Troadec à Saint Nazaire. Pas à Bordeaux. Le mystère s'épaissit.

Le délire snapchat

La valorisation d'introduction en Bourse de Snapchat était déjà ridiculement haute. En multiple de chiffre d'affaires. On ne pouvait pas l'apprécier en multiple du bénéfice puisqu'elle n'en fait pas. Le mode d'introduction en Bourse était scandaleux puisque les nouveaux actionnaires paient mais n'ont pas de droit de vote. Mais cela n'a pas empêché l'introduction d'être un énorme succès avec une hausse du cours de 44 % la première journée de cotation. Les deux jeunes patrons sont, évidemment, devenus milliardaires mais sur la seule journée d'hier, leur richesse s'est accrue de plus d'un milliard de dollars pour chacun grâce à l'envolée des cours.

Que dire du programme de macron ?

La presse et les spécialistes ont publié toutes leurs analyses sur le programme de Macron. Ses partisans le jugent révolutionnaire et mettent en avant la réforme des retraites, sa focalisation sur l'éducation et notamment l'école primaire, ses adversaires le jugent mou et sans relief, un changement dans la continuité, du Hollande sans Hollande. Je me garderai bien d'exprimer mon avis... Ce n'est pas une tribune politique. En revanche, sur l'affaire Troadec, j'ai ma petite idée.

La guerre reprend

La tension monte entre l'Allemagne et la Banque centrale européenne. Il y a des sujets comme ça, comme la crise grecque, qu'on oublie pendant quelques mois et qui reviennent au devant de l'actualité. Petit retour en arrière. L'Allemagne a résisté pendant des années, malgré la crise de la dette européenne. Elle s'est opposée à tout financement européen des dettes des pays d'Europe du Sud. Rappelez vous les débats sans fin sur les eurobonds. Et puis elle a tout lâché. D'un coup. Et la BCE a pu faire ce qu'elle voulait. Descendre les taux à zéro voire en dessous et acheter par milliards les dettes des États européens, ce qui a entraîné la baisse des taux qu'on connaît même sur les pays cancres comme la France ou l'Italie.

L'allemagne gueule à nouveau

Le taux d'inflation pour la zone euro a atteint hier 2 % en février. Et 2 % c'était l'objectif de la BCE. Et pour les Allemands, c'est simple, maintenant que cet objectif est atteint et que l'économie de la zone euro a suffisamment rebondi, la banque centrale doit reprendre son rôle principal : s'assurer que l'inflation soit sous contrôle et ne dérape pas.

Draghi persona non grata

Les Allemands ont donc bondi sur l'occasion pour demander, une nouvelle fois, mais cette fois ci avec des arguments de poids, à Mario Draghi d'arrêter d'arroser l'Europe de milliards d'euros gratuits. Mais pour la BCE, l'inflation est artificiellement gonflée par la hausse du prix du pétrole. Ce n'est pas une inflation solide et confortée par une croissance économique suffisante. Donc aucune raison de lever le pied sur la pompe à liquidités. Draghi n'est déjà pas aimé en Allemagne. On l'accuse d'appauvrir les épargnants et les retraités allemands pour favoriser des pays, comme son Italie de naissance, qui ne font pas les efforts que l'Allemagne a accepté de faire. Avec la hausse de l'inflation et la reprise de la croissance, il va être dans une situation de plus en plus inconfortable. Et les pays de la zone euro qui sont surendettés comme nous aussi.

Passionnant

Les Échos publient ce matin une étude du Crédit Suisse et de la London Business School. Une étude sur la profonde transformation des marchés d'actions de 1900 à nos jours, transformation géographique avec la domination écrasante des États-Unis, transformation sectorielle avec l'émergence massive de la technologie, mais aussi transformation en termes de placements. Si les actions sont toujours le meilleur placement financier à long terme, elles ont fait moins bien que les obligations depuis 2000. À lire tranquillement ce week-end.

C'est votre argent exceptionnel ce soir

Nous allons rejouer la semaine et nos Jedis de l'économie et de la finance vont vous donner leurs conseils. Sur le plateau, il y aura ce soir Emmanuel Lechypre, Virginie Robert de Constance et Associés, Benjamin Louvet d'OFI AM, Bruno Colmant, directeur des recherches macro-économiques chez Degroof Petercam et Patrice Gautry, Chef économiste chez Union Bancaire Privée . À ne pas manquer. ça va être très chaud. Horaires : Ce soir 19h00, 7h00 et 21h00 le samedi, 22h00 le dimanche.

Heetch détruit

Le Tribunal Correctionnel de Paris a infligé une amende de 200 000 euros à la start-up pour complicité d'exercice illégal de la profession de taxi à laquelle s'ajoute 530 000 euros pour préjudice moral à verser aux taxis. L'application est donc suspendue. Pas simple comme sujet. Je sais que pour avoir l'air "cool", il faut dire que ce qui se passe est révoltant mais ce n'est pas simple. Dommage cependant que ce soit un lampiste, Heetch, qui paie alors que les vraies questions se posent plutôt sur des UBER et autres faux champions de la coolitude et du partage.

À ne manquer sous aucun prétexte

Si vous avez investi ou envisagez d'investir en immobilier : jeudi 9 mars à partir de 19h00, à l'agence MonFinancier de Paris, avenue Marceau, une soirée exceptionnelle consacrée à l'investissement immobilier en direct et aux lois Pinel et Malraux, leur place dans un patrimoine global, et la présentation d'exemples de programmes sélectionnés par MonFinancier. Vous souhaitez réduire vos impôts et investir dans un actif tangible? Ne manquez pas cette occasion de rencontrer nos experts, réaliser une simulation sur l'investissement et les réductions d'impôts obtenues, et bénéficier d'un conseil personnalisé. En savoir plus et s'inscrire

On s'en fout ?

De l'affaire Fillon; Le PDG d'Air France explique que la rémunération des membres du comité exécutif n'a pas augmenté de 60 % mais de 17.6 % "seulement", pas sûr que ça calme les syndicats qui n'attendent qu'une occasion pour arracher des chemises; L'exceptionnel trompettiste Ibrahim Maalouf est en garde à vue pour une agression sexuelle sur une fille de 14 ans, il a eu un César la semaine dernière; Après Stars 80, voilà "l'âge d'or du rap Français" avec une tournée des Passy, Stomy Busgy et confrères; C'est l'arrêt du Grand Journal ce soir, snif; Il va pleuvoir ce week-end, j'espère que je vais pouvoir quand même marcher.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos