jeudi02mars

Les 5000 points ne seront pas pour aujourd'hui. Le CAC40 reprend son souffle au lendemain d'une vive hausse de plus de 2%. L'actualité microéconomique reste encore dense avec les résultats d'entreprises. Ceux d'Engie et LafargeHolcim ont particulièrement bien été accueillis par le marché. Et à Wall Street, c'est l'introduction en Bourse de Snap Inc, la maison-mère de l'application Snapchat qui est étroitement surveillée. Le titre flambe de 40% à l'ouverture à 24 dollars contre un prix d'introduction à 17 dollars.

    OBJECTIF ATTEINT
    Voilà une autre bonne nouvelle ! Les prix à la consommation dans la zone euro ont atteint en février l'objectif de 2,0% de la Banque centrale européenne (BCE) après un petit 0,5% en décembre et 1,8% en janvier. L'inflation a ainsi accéléré le mois dernier sous l'effet du rebond des prix de l'énergie.

    AU PLUS BAS DEPUIS...1973 !
    Les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage ont reculé de 19.000 à 223.000. C'est mieux que le consensus qui tablait sur 243.000 unités et c'est surtout un nombre d'inscriptions au plus bas depuis mars 1973 !

    QUAND SNAP HANTE WALL STREET
    C'est l'introduction en Bourse la plus attendue de l'année et la plus grosse opération aux États-Unis depuis Alibaba en 2014... La maison-mère de l'application Snapchat entre en Bourse à une valorisation estimée à 24 milliards de dollars. La société connaîtra-elle la même histoire boursière que son rival Facebook ? Seul l'histoire nous le dira... Pour ses premiers pas boursiers, le titre s'envole de 41% à 24 dollars. La valorisation du titre vient d'augmenter de 10 milliards de dollars d'un coup.

    LE MARCHÉ DIT OUI A ENGIE !
    Engie a eu de l'énergie à revendre avec un titre qui bondit de 8%. L'ex-GDF Suez vise une croissance organique de ses performances cette année grâce aux premiers effets de son plan de transformation. Pour jouer l'amélioration du profil d'Engie, Nous avons recommandé un bonus cappé. Pas encore abonné ? Découvrez nos différentes formules d'abonnement

    DÉTENTE
    L'écart de rendement entre les emprunts d'Etat à 10 ans français et allemands est revenu jeudi sous 60 points de base pour la première fois depuis un mois après avoir atteint un plus haut à 84 points de base la semaine passée.

A découvrir également

  • Alignement des planètes ?
    4/09/2019
  • Haut ou bas ?
    27/08/2019
  • Du plomb dans l'aile...
    22/08/2019
  • Le nerf de la guerre...
    13/08/2019

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt