jeudi09mars

Vivendi prend la tête du CAC40 ce jeudi, soutenu par une recommandation d'analyste. Exane BNP Paribas vient d'abandonner son avis neutre sur le dossier pour le passer à "surperformance" et relève par la même occasion son objectif de cours à 21 euros contre 20 précédemment. Outre ce coup de pouce de ce bureau d'études, Vivendi profite de la montée de Vincent Bolloré dans son capital.

    Bolloré pousse un peu plus ses pions dans l'univers Vivendi. L'homme d'affaires a déclaré avoir franchi en hausse, le 6 mars 2017, directement et indirectement, par l'intermédiaire de la société par actions simplifiée Compagnie de Cornouaille qu'il contrôle, le seuil de 25% des droits de vote de la société Vivendi et détenir, directement et indirectement, 265 832 839 actions du groupe dont il est président du Conseil de surveillance. Bolloré pointe ainsi à 20,65% du capital et 26,37% des droits de vote de cette société. Ce franchissement de seuil résulte d'une attribution de droits de vote double.

    Par ailleurs ,Vincent Bolloré a déclaré au gendarme boursier qu'il "envisage de poursuivre ses achats d'actions Vivendi en fonction notamment des opportunités de marché, sans pour autant "envisager d'acquérir le contrôle". Toutefois, l'évolution prévisible de ses droits de vote qui auront tous doublé d'ici au 20 avril 2017 (à l'exception des actions empruntées) pourrait placer Compagnie de Cornouaille "en position de déterminer les décisions en assemblée générale"

    Enfin, Bolloré indique qu'il "envisage d'étudier avec Vivendi les synergies ou rapprochements possibles entre leurs activités respectives dans le domaine des médias et de la communication". Autrement dit, Havas serait alors en première ligne d'un rapprochement avec Vivendi.

    >> Nous avons recommandé de jouer la hausse de Vivendi avec le turbo call 5F26Z, qui a été conseillé après les derniers résultats à un cours de 16,29 euros. Vivendi vaut 17 euros en ce moment mais il y a encore du potentiel. Si vous ne connaissez pas encore, testez notre abonnement de conseil boursier pendant 1 mois.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt