mardi24octobre

Le premier semestre n'est plus qu'un lointain souvenir pour les investisseurs quand on voit la dernière copie rendue par Aufeminin. Le groupe de médias a fait part d'une nette progression de ses indicateurs financiers. Il commence enfin à récolter les fruits d'une lente et douloureuse transformation vers des activités offrant de meilleures perspectives.

    Changements en cours

    Aufeminin commence tout doucement à entrevoir les effets de sa transformation. Le groupe de medias a été contraint de changer de fusil d'épaule devant la baisse structurelle du display. Son business model tend à faire la part belle à l'e-commerce, à la diffusion de contenus, et le programmatique [ensemble des campagnes marketing associées à l'utilisation de logiciels et d'algorithmes, NDLR]. Mais ce repositionnement aussi pertinent soit-il nécessite des investissements, de lourds investissements afin d'accompagner la forte croissance de ces activités. La société a ainsi essuyé au premier semestre une baisse de 28% de son EBITDA à 8,8 millions d'euros. Mais entre temps, Aufeminin s'est lancé dans quelques emplettes afin d'étoffer son offre éditoriale. La société a par exemple fait l'acquisition début octobre, du site 1000cockails.com.

    Hausse des indicateurs financiers

    Au troisième trimestre, Aufeminin a publié un résultat net de 3,5 millions d'euros contre 0,6 million d'euros l'année dernière. L'Ebitda a cru de 93% à 3,2 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du groupe de médias s'est établi à 25,6 millions d'euros contre 24,4 millions d'euros l'an dernier soit une hausse de 5%. Dans la prolongation des tendances enregistrées au 1er semestre, les performances du Groupe ressortent contrastées en fonction des marques et des pays concernés.

    Sur le marché français, la très bonne performance du 3ème trimestre, tant d'Aufeminin que de MyLittleParis, avec un chiffre d'affaires de 13,1 millions en progression de 17% alimente la croissance de 6% enregistrée sur les 9 premiers mois de l'exercice. Cette croissance est tirée, à la fois, par l'accélération notable des activités de " Display Programmatique " et de " social e-commerce " tant sur Aufeminin que sur MyLittleParis. A l'International, le chiffre d'affaires trimestriel recule de 5% à 12,5 millions d'euros. Sur les 9 mois à fin septembre, l'activité à l'international est bien orientée avec une hausse de 4% à 41,1 millions d'euros. La faiblesse des marchés européens, sur lesquels les marques du groupe sont en plein repositionnement, est plus que compensée par les bonnes performances des autres marchés internationaux notamment sur les activités de " e-commerce " au Japon.

    En marge de cette publication, Aufeminin a annoncé la montée au capital de My Little Paris, déjà contrôlée, pour porter sa participation de 73,7% à 91,3% (sur une base non diluée). En accord avec les fondateurs de My Little Paris, le groupe a acquis 17,6% supplémentaire du capital de My Little Paris, en numéraire. L'opération est entièrement financée en trésorerie.


    >> Retrouvez notre conseil Gestion PEA sur Aufeminin

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos