jeudi12octobre

Acteur clé du marché mondial du prêt à porter et des accessoires depuis 1984, SMCP diffuse le chic parisien dans le monde avec trois marques : Sandro, Maje et Claudie Pierlot.

    Luxe accessible

    Le groupe SMCP, plus connu sous les noms Sandro, Maje et Claudie Pierlot se lance enfin en Bourse. Le groupe avait envisagé l'an dernier de s'introduire en Bourse avant de passer sous le giron du conglomérat chinois Shandong Ruyi. Cette fois-ci, c'est la bonne. D'autant plus que la marche des affaires est au beau fixe et que le marché des introductions en Bourse repart de plus belle. Le groupe SMCP doit son succès à son positionnement sur le "luxe accessible" .La société a presque doublé de taille en l'espace de trois ans à la faveur d'un rythme soutenu d'ouvertures de magasins à travers le monde et de la montée en puissance de ses ventes en ligne. L'an dernier, son chiffre d'affaires a augmenté de 16,4% en 2016, à hauteur de 786 millions d'euros, contre 33% en 2015. À magasins comparables, sa croissance s'est établie à 7%. Son excédent brut exploitation suit la même dynamique et a progressé de 22 % en 2016, à 130 millions d'euros. À fin juin 2017, les marques de SMCP sont présentes à travers 36 pays dans le monde avec plus de 1200 points de vente. Ainsi au cours des dernières années,le groupe n'a cessé d'enregistrer une forte croissance de sa rentabilité et de son chiffre d'affaires, qui ont pratiquement doublé en trois ans.

    Désendettement et croissance

    Une partie de l'argent frais de l'introduction en Bourse permettra au groupe de procéder au remboursement partiel des Obligations 2023 et au remboursement intégral des Obligations 2022 pour un montant de 100 millions d'euros. Avec cette nouvelle flexibilité financière retrouvée, SMCP pourra se concentrer sur sa stratégie de développement et de croissance. Le groupe vise en effet à devenir l'un des leaders du marché mondial du prêt-à-porter et des accessoires. Le groupe compte ainsi sur l'essor du commerce en ligne et l'expansion de la gamme accessoires, et la montée en puissance de Sandro Homme pour devenir une référence phare des accros au shopping. La feuille de route présentée par SMCP est clairement définie : la société vise un taux de croissance annuel de 11 à 13% sur la période 2018-2020, à la faveur d'un rythme d'ouverture de 80 à 90 magasins par an.

    L'introduction en Bourse de SMCP est clairement une des plus importantes de l'année sur la place de Paris. La valorisation est à la hauteur du dossier, et ressort entre 1,6 et 1,9 milliard d'euros, sur la base d'une fourchette de prix indicative fixée entre 20 et 25 euros. Une valorisation de luxe, certains diront. Mais elle est conforme à l'historique remarquable de la société et aux perspectives séduisantes annoncées à l'occasion de cette entrée en Bourse. Le parcours boursier de Moncler, le spécialiste des doudounes qui est à peu près sur le même créneau, laisse présager un bon accueil qui sera réservé à ce dossier.

    Souscrire

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos