vendredi22septembre

Alexandre Bompard veut aller, vite, très vite pour redresser le distributeur français en perte de vitesse. Deux mois après sa nomination, l'ex-PDG de Fnac Darty vient d'annoncer son équipe de rêve avec la nomination d'un "Comité Exécutif Groupe." La nouvelle équipe de direction sera composée de managers issus de Carrefour mais aussi et de personnalités venant d'"autres horizons".

    Composition de l'équipe

    La tâche pour redresser Carrefour va être ardue. Et pour lui faciliter le pilotage de Carrefour, il a voulu s'entourer d'une équipe de confiance. Elle aura pour première tâche la définition et la mise en oeuvre du plan de transformation du groupe. Le nouveau Comité Exécutif Groupe comprendra quatorze membres et réuni autour d'Alexandre Bompard dont cinq directeurs exécutifs de zones géographiques : Pascal Clouzard pour la France, Guillaume de Colonges pour l'Europe du Nord et de l'Est (Belgique, Pologne et Roumanie), Thierry Garnier pour l'Asie (Chine et Taiwan), Noël Prioux pour l'Amérique Latine (Brésil et Argentine) et Eric Uzan pour l'Europe du Sud (Espagne et Italie).

    Trois responsables de pôles fonctionnels viendront en soutien avec Marie Cheval qui rejoint le groupe en tant que directrice exécutive Clients, Services et Transformation Digitale, Jacques Ehrmann, PDG de Carmila est nommé directeur exécutif Patrimoine, Développement International et Innovation, tandis que Gérard Lavinay est le nouveau directeur exécutif Marchandises, Flux et Formats.

    Enfin, Pierre-Jean Sivignon est nommé à la tête de la direction financière, Laurent Vallée, en charge du secrétariat général, Jérôme Nanty rejoint le groupe et est nommé Directeur Exécutif Ressources Humaines pour le groupe et la France, Laurent Glépin rejoint Carrefour et est nommé Directeur Exécutif Communication pour le Groupe et la France et Frédéric Haffner est nommé Directeur Exécutif Stratégie & M&A.


    De nombreux défis

    Pour rappel, le groupe avait émis un avertissement sur résultats fin août, les promotions ayant rogné plus que prévu les profits du groupe. "Les résultats 2017 seront impactés par la performance du premier semestre ainsi que par un environnement opérationnel qui reste difficile dans certains pays au deuxième semestre", annonce Carrefour. Dans ces conditions, le distributeur a été contraint d'abaisser ses ambitions annuelles. Avec de tels comptes comment le groupe pouvait-il faire autrement ? Le distributeur table désormais à une progression comprise entre +2% et +4%, contre +3% à +5% initialement annoncé et à "changes courants, la variation du résultat opérationnel courant annuel 2017 par rapport à 2016 devrait être comparable à celle constatée au premier semestre", soit une baisse attendue de l'ordre de 12% Alexandre Bompard a tenté de rassurer les investisseurs même s'il est parfaitement conscient des nombreux défis qui se présentent à lui dans les prochains mois. Le chantier est dantesque pour restaurer les comptes et donc la confiance des investisseurs... .

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos