jeudi30août

Les clignotants sont au vert pour Bouygues Telecom. L'action Bouygues gagne 4 % aujourd'hui après la publication de ses résultats qui profitent largement des succès commerciaux de sa filiale télecom. Le nombre de clients a ainsi augmenté au premier semestre, comme les concurrents SFR et Orange. Et les analystes en déduisent que Iliad (Free), qui publie mardi, devrait être le seul acteur du secteur qui perd des abonnés. Le titre chute de 7 %

    Durant le premier semestre, le CA du groupe Bouygues dans son ensemble a augmenté de 4% à 15,7 milliards d'euros. Le résultat opérationnel du Groupe ressort à 383 millions d'euros contre 379 millions d'euros au premier semestre 2017 (80 millions d'euros de produits non courants au premier semestre 2018 contre 32 millions d'euros au premier semestre 2017).

    Si les activités de construction se sont révélés dynamique avec un carnet de commande à fin juin 2018 de 33,7 milliards d'euros, à un niveau record et en hausse de 9 % sur 1 an et 13 % à change constant, elles restent pénalisées par l'impact des mauvaises conditions météorologiques au premier trimestre.

    Les résultats sont surtout portés par la branche Télécoms. La filiale a réalisé un résultat opérationnel en hausse de 10 % qui représente désormais la moitié des résultats du groupe.

    En 3 mois, Bouygues Telecom a gagné 448.000 clients pour ses offres mobiles et 91 000 dans le fixe. Certes, cette conquête s'est faite avec une politique commerciale agressive. Mais l'an dernier, Bouygues avait augmenté les tarifs de certains forfaits justifiés par des services supplémentaires. Résultats, les revenus progressent de 7 % à 2,5 milliards d'euros
    Le groupe maintient son objectif de liquidités de 300 millions d'euros pour 2019. Un objectif très importants en vue des futurs investissement à réaliser dans la 5G. Des investissements nécessaires sans certitude sur le retour sur investissement, le modèle 5G étant encore à définir. Les experts du secteur estimaient que seuls deux opérateurs ont les épaules suffisamment larges pour faire face à ces investissements : Orange et SFR

    Bouygues s'en rapproche, d'autant que le contrat de mutualisation de son réseau avec SFR devrait être achevé en fin d'année et générer 700 millions d'économies.

    Désormais, les regards des analystes sont tournés vers Iliad, maison-mère de Free. Et ils sont plein d'inquiétude. Non seulement l'opérateur est à la traine sur la 5G, mais il semblerait qu'il ait encore perdu des clients au premier semestre. Difficile d'imaginer en effet Bouygues (+120 000 clients), SFR (+212 000) et Orange (+136 000) gagner des clients sans que Free, le 4ème opérateur, ne soit perdant. C'est ce que explique la forte chute du titre Iliad aujourd'hui (-7,5%). L'action perd 43 % depuis le début de l'année après des résultats 2017 décevants et une année 2018 qui ne s'annonce pas meilleur. Iliad a besoin d'un lancement réussi de sa nouvelle box à la mi-septembre.

    D'ici là, elle publiera ses résultats trimestriels le 4 septembre. La baisse des clients pourrait être moins brutale que prévu, mais Iliad n'en reste pas moins à la traîne commercialement et sur les développements futurs.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos