mardi17avril

Le groupe pharmaceutique français a annoncé ce mardi avoir engager des négociations exclusives avec le fonds d'investissement américain Advent, pour la vente de la marque Zentiva, l'activité de médicaments génériques en Europe, pour 1,9 milliard d'euros

    Cette décision est loin d'être une surprise puisque le projet de cession avait été annoncé dès novembre 2015 par Olivier Brandicourt, lors de la présentation de sa feuille de route stratégique pour le groupe dont il venait de prendre les rênes quelques mois auparavant. Ce désengagement avait été confirmé en octobre 2016, mais a pris du temps en raison notamment de l'éparpillement des lignes de production pour Zentiva sur les sites français de Sanofi.

    Le pôle concerné par la transaction réalise environ 155 millions d'euros d'Ebitda, pour un chiffre d'affaires de près de 800 millions d'euros (sur un total de 1,8 milliard d'euros dans le monde)
    " Ce sont des activités solides et rentables. Cependant, pour continuer à gagner des parts de marché, nous devrions nous étendre dans d'autres segments dans lesquels nous ne sommes pas très bien positionnés ", avait expliqué, en novembre 2016, Olivier Brandicourt.

    Sanofi avait pris le contrôle du tchèque Zentiva en 2008 dans le cadre d'une OPA de 1,2 milliard d'euros.

    Le titre réagit plutôt bien à cette annonce puisqu'il gagne 0,68 % à 66,50 euros

    Nous sommes à l'achat sur Sanofi. Nous avons recommandé ce titre dans nos conseils PEA. La cession de Zentiva montre que le groupe veut se concentrer sur des vactivité à forte valeur ajoutée et à fort potentiel de croissance. Le groupe français a déjà renforcé son portefeuille en rachetant coup sur coup en janvier la biotech belge Ablynx pour 3,9 milliards d'euros et la biotech américaine Bioverativ pour 9,5 milliards d'euros. Le rachat des deux biotechs doit permettre à Sanofi de se renforcer sur le créneau des maladies rares alors que ses activités dans le diabète continuent d'être pénalisées par la concurrence des génériques, en particulier aux Etats-Unis, le premier marché pharmaceutique mondial.

A découvrir également

  • La rémunération du Livret A doublera en août 2022
    21/07/2022
  • Crowdequity : faut-il investir dans une entreprise où vous êtes client ?
    19/07/2022
  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt