mercredi19décembre

Le titre Natixis perd plus de 7 % à la Bourse de Paris suite à l'avertissement lancé par la banque sur ses revenus du quatrième trimestre, qui seront affectés par une lourde perte sur les produits dérivés actions sur les marchés asiatique

    La filiale de BPCE a ainsi indiqué qu'une perte sur les dérivés en Asie amputerait de 100 millions d'euros son produit net bancaire du quatrième trimestre et qu'elle passerait une provision de 160 millions d'euros en plus.

    " Cet élément de nature exceptionnelle est lié à la dégradation des marchés asiatiques, dont il avait déjà été indiqué lors de la présentation des résultats du deuxième et du troisième trimestre qu'elle pesait négativement sur les activités de dérivés actions. Il est apparu au quatrième trimestre que sur certains produits spécifiques traités avec des clients en Asie, le modèle de gestion utilisé a conduit à mettre en place une stratégie de couverture qui s'avère déficiente dans les conditions de marché actuelles ", a précisé la banque dans le communiqué.

    Le produit net bancaire de Natixis va ainsi chuté de l'ordre de 10 % à environ 2 milliards d'euros

    Elle maintient néanmoins les objectifs de son plan stratégique à l'horizon 2020. et son dividende exceptionnel de 1,5 milliard d'euros, lié à la cession à sa maison-mère BPCE de ses activités de banque de détail et en l'absence d'acquisition, après l'arrêt des discussions avec Ingenico

    Le plan stratégique consiste dans un premier temps à une vaste opération de transfert d'activités (affacturage, crédit conso, crédit-bail, cautions et garanties, conservation de titres), pour 2,7 milliards d'euros, vers la maison-mère BPCE. Cette opération, qui doit être clôturée au premier trimestre 2019, va permette à Natixis d'alléger son bilan et de se recentrer sur la gestion d'actifs et de fortune, l'assurance, la banque de financement et d'investissement, ainsi que les paiements.

    Malgré le dividende, les analystes ne sont pas rassuré : Selon JP Morgan, " si l'environnement de marché a été particulièrement difficile au quatrième trimestre, l'ampleur des pertes de couverture suscite des interrogations sur la gestion du risque ".

    Le titre perd plus de 7 % à 4,12 euros. Ce recul porte à plus de 36% sa chute depuis le début de l'année, ce qui la ramène à son plus bas niveau depuis octobre 2016.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos