jeudi08février

Société Générale avait prévenu, ses comptes du quatrième trimestre allaient être pénalisés par des charges exceptionnelles. La banque doit en effet charger la barque pour mieux se restructurer. Les éléments exceptionnels polluent donc la lecture de ces comptes. Si on met ces éléments de coté, la copie présentée par la banque rouge et noire dépasse les attentes du marché.

    Un travail de débroussaillage

    Société Générale avait quelque peu mis le marché au parfum sur les nombreuses charges exceptionnelles qu'elle était contrainte de passer dans ses comptes du quatrième trimestre. Ainsi, la banque a vu son bénéfice net part du groupe chuter de 82,3% à 69 millions d'euros contre 390 millions d'euros au quatrième trimestre 2016. Ce résultat est affecté par plusieurs éléments exceptionnels : la charge liée à l'accélération de l'adaptation des réseaux de la Banque de détail en France, les effets des réformes fiscales en France et aux Etats-Unis, une proposition de rectification suite au contrôle fiscal de l'administration française, l'amende " Image Chèque " et une dotation complémentaire à la provision pour litiges.

    En données ajustées de ces éléments exceptionnels, le résultat net part du groupe sous-jacent de Société Générale s'élève à 877 millions d'euros au quatrième trimestre 2017 en repli de 24,1%. Pour sa part, le produit net bancaire comptable, s'élève à 6,323 milliards d'euros au quatrième trimestre 2017 en croissance de 3,2%. Société Générale fait mieux que prévu puisque les analystes s'attendait à une perte de 303 millions d'euros au quatrième trimestre et un produit net bancaire à environ 5,90 milliards d'euros.

    Hors tous ces éléments exceptionnels, les comptes annuels de Société Générale sont globalement de bonne facture. Sur l'ensemble de l'année 2017, le bénéfice net sous-jacent ressort 4,49 milliards d'euros contre 4,415 milliards d'euros, soit une hausse de 8,4% de l'indicateur.

    Du mieux pour 2018

    Société Générale aborde l'année 2018 avec confiance et entend ainsi se concentrer sur l'exécution "disciplinée "de la première année de son nouveau plan stratégique. La banque prévoit en outre de verser à ses actionnaires un dividende de 2,20 euros inchangé par action au titre de l'exercice écoulé. Dans le cadre de son plan stratégique à horizon 2020, présenté en novembre, la banque s'est fixée en effet comme objectifs de conserver un taux de distribution de ses bénéfices de 50% et de verser un dividende minimum de 2,20 euros par action. Elle vise en outre 1,1 milliard d'euros d'économies supplémentaires.


    >> Retrouvez notre conseil Gestion PEA sur Société Générale

A découvrir également

  • La rémunération du Livret A doublera en août 2022
    21/07/2022
  • Crowdequity : faut-il investir dans une entreprise où vous êtes client ?
    19/07/2022
  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt