mercredi14février

Ce n'est pas parce qu'on choisit les solutions en ligne avec les frais les plus bas du marché que l'on ne peut pas accéder à un accompagnement et à des conseils de qualité. C'est à tout cas notre volonté chez MonFinancier : nous mettons à la disposition de tous nos clients (assurance-vie, contrat de capitalisation, PEA,...) un conseiller en gestion de patrimoine qualifié qui va l'accompagner dans le temps dans la gestion financière de son épargne.

    Les frais les plus bas... le conseil en plus



    Vous pensiez que MonFinancier n'était qu'un simple courtier en ligne ? C'est avant tout un conseiller en gestion de patrimoine libre et indépendant. Sa première mission est de mettre à disposition de ses clients les meilleurs produits pour leur épargne avec des principes simples et irrévocables :

    - Les frais réduits et négociés
    - La solidité financière du partenaire sélectionné
    - De l'objectivité pour une gestion performante via une architecture ouverte
    - Une interface de gestion en ligne pour la transparence et la réactivité

    C'est ainsi que nous sommes fiers de pouvoir proposer à n'importe quel client (des petits aux gros montants) des solutions de grande qualité notamment en assurance-vie avec le contrat MonFinancier Retraite Vie, un contrat d'assurance-vie sans frais d'entrée, des frais de gestion au plus bas (0,6%), deux fonds en euros performants, une architecture ouverte (plus de 650 supports) pour investir sur les marchés financiers ou en immobilier.

    >> Je demande une documentation gratuite sur le contrat d'assurance-vie de MonFinancier


    MonFinancier, ce n'est pas que de l'assurance-vie. Nous proposons une gamme complète de solutions pour votre épargne (Contrat de capitalisation, PEA, SCPI, défiscalisation,...)

    Mais la qualité des produits ne fait pas tout. Car nombreux sont les épargnants qui ont souscrit à des produits à tarif réduits sur Internet, mais qui se retrouvent très vite perdus et isolés dans la gestion quotidienne de leur épargne : Sur quels supports investir ? Quand faut-il vendre ? Comment déclarer ses gains ?

    Chez MonFinancier, la qualité des produits ne se fait pas au détriment du conseil : Nous mettons à la disposition de chaque client (assurance-vie, contrat de capitalisation, PEA,...) un conseiller en gestion de patrimoine qualifié qui va l'accompagner dans le temps dans la gestion financière de son épargne.

    Un accompagnement qui se veut " omni-canal " : votre conseiller est disponible par e-mail, par téléphone et /ou en rendez-vous physique dans l'une de nos agences du patrimoine (Paris, Rennes, Cannes).

    Un accompagnement de qualité : Tous nos conseillers sont qualifiés, diplômés en gestion de patrimoine et expérimentés.


    >> Je demande à être appelé(e) par un conseiller MonFinancier


    Détermination de votre allocation d'actifs



    La première étape quand on se construit une allocation d'actifs, c'est d'adapter cette allocation à son aversion au risque et aux objectifs, et donc de déterminer quelle part à investir en placements garanties et quelle part investir sur les marchés financiers*, en OPCVM.

    Il faut donc déterminer les risques que vous êtes prêt à prendre : Si votre placement perd 10% sur un an, comment allez vous réagir ? Réfléchissez bien avant de répondre. C'est essentiel pour déterminer votre profil de risque.

    Plus vous êtes risquophobe (zéro risque) plus la part investie en placements garantis (fonds euros, Livrets,...) sera importante. Un profil "équilibré" va investir pour moitié environ en placements garantis et l'autre moitié en placements plus dynamiques. Mais pour un profil dynamique, prêt à prendre des risques, on peut investir presque la totalité de ses avoirs sur d'autres supports que les fonds euros ou les livrets qui ne rapportent presque plus rien, surtout si on a un horizon long terme.

    Il existe des centaines d'OPCVM qui permettent d'investir sur les marchés financiers et d'espérer des gains bien plus élevés* que les fonds en euros et autres placements garantis. Fonds obligataires (Fixed income), fonds d'actions pur (Equity), ou encore fonds diversifiés (constitués d'un mélange d'actions, d'obligations, de cash, de fonds monétaires ou d'autres fonds... )

    Voici par exemple une allocation d'actifs type qu'on conseille actuellement à nos clients (hors placements garantis et hors SCPI):

    allocation d'actifs long terme


    Pour ceux qui font le choix de la diversification, nous avons conçu un contrat multisupport qui propose plus de 650 unités de compte ! De quoi investir dans toutes les classes d'actifs, qu'elles soient géographiques, sectorielles. Ainsi vous profitez de l'expertise de prestigieuses sociétés de gestion indépendantes et reconnues, et surtout qui ont fait leur preuve par le passé.


    >> Je reçois une information détaillée sur le multisupport MonFinancier Retraite Vie et ses 650 unités de compte

    Fonds Flexibles et Long Short



    Parmi les fonds diversifiés, nous allons privilégier deux types de gestion :

    - La gestion flexible : Les fonds d'allocation flexible bénéficient d'une très grande latitude de gestion. Leur portefeuille est constitué d'un mélange d'actions, d'obligations, de cash, de fonds monétaires ou d'autres fonds...
    Ils peuvent réagir à la conjoncture en modifiant la répartition de leurs avoirs, sans être totalement exposés à un marché en particulier. Par exemple, quand le gérant estime que la bourse va monter, il va augmenter la poche actions. Pour la plupart d'entre eux, leur exposition aux actions peut varier de 0% à 100%. En fonction des anticipations du gérant, il pourra plus ou moins s'exposer aux actions (ou à une autre classe d'actifs)

    - La gestion long/short : La gestion long/short consiste à combiner des positions acheteuses (long) sur un marché avec des positions vendeuses à découvert (short) sur ce même marché. Par cette stratégie, on arrive à effacer les variations des marchés et on se concentre uniquement sur les positions. Le principal intérêt de cette gestion réside dans la décorrélation par rapport à la performance des indices (performance qu'on appelle " le bêta "). Les investisseurs cherchent à trouver des actifs qui sont mal évalués et qui selon la théorie financière générerait une performance anormale mesurée par " l'alpha ".

    Par exemple, si le CAC chute, vous aurez du mal être gagnant avec simplement une position acheteuse sur Renault. Mais vous pouvez faire de la performance avec une position long Renault, short Peugeot : si Peugeot baisse plus que Renault.

    La gestion long/short n'est pas uniquement une gestion actions : Un gérant peut par exemple être long sur le taux français et short sur le taux allemand, long sur le peso argentin et short sur le real brésilien, ou encore long sur l'or et short sur l'argent.

    Dans le contexte actuel, avec les indices boursiers à des records et des taux bas, difficile de miser sur une belle performance à long terme sur des investissements en actions et en obligations. La gestion long/short permet d'espérer obtenir une performance intéressante* sur le long terme, même si les actions et les obligations chutent.

    >> Découvrez les fonds diversifiés et long/short sélectionnés par MonFinancier

    Investir en actions : les risques et le timing



    Faut-il investir en actions ? Il y a quelques années, alors que l'on venait de vivre une des plus grandes crises financières de l'histoire, peu de particuliers se risquaient à vouloir investir en actions. Pourtant, entre 2012 et 2017, les marchés d'actions ont connu une hausse quasiment continue, si bien que de plus en plus de particuliers se risquent à réinvestir en actions, surtout avec que les placements garantis ne rapportent presque plus rien. Mais le début d'année 2018 est venu rappeler que les actions restent un placement risqué et qu'il faut donc être prêt à perdre une partie de son capital.

    Trois critères sont donc essentiels pour investir en actions : l'horizon, le risque et le timing :

    - L'horizon : Placer son argent ce n'est pas spéculer, ni faire du trading. C'est avoir un horizon minimum de 10 ans. Et en réalité plutôt 15 ans ou 20 ans. Car la Bourse, sur la durée, et c'est important d'insister, sur la durée, a produit par le passé des rendements largement supérieurs à la plupart des autres classes de placements. Certes, rien ne dit qu'elle produira les mêmes rendements dans les 10 ans à venir. Mais quitte à y aller, autant avoir le temps devant soi.

    - Définissez votre profil de risque avec votre conseiller. Pour déterminer, en fonction de de votre horizon et du timing, la part maximal de risque que vous êtes prêt à prendre dans votre portefeuille. Si vous avez un profil dynamique, et que votre conseiller juge que le moment est favorable pour un investissement en actions, il pourra vous inviter à investir plus de 50% de votre allocation en fonds d'actions (toujours avec un horizon long terme)


    >> Je demande à être appelé(e) par un conseiller MonFinancier


    - Le timing : c'est sans doute le plus difficile à déterminer quand on souhaite investir en actions : Est-ce le bon moment pour acheter ? Sur quel marché faut-il investir (Europe, États-Unis, émergents, secteur pétrolier, or et matières premières)? Quand faut-il prendre ses profits? Les conseillers de MonFinancier vous accompagnent pour prendre ces décisions d'investissement. Ils bénéficient pour cela de l'expertise d'une équipe d'analystes boursiers et macroéconomiques, dirigée par Marc Fiorentino. Découvrez le bilan de l'année 2017 et les perspectives 2018 de Marc Fiorentino

    Vous souhaitez bénéficier de :

    - La meilleure enveloppe fiscale pour vos placements
    - Les frais les plus bas du marché
    - Une palette de supports performants pour investir en fonds garantis, fonds en actions ou encore immobilier (pierre-papier)
    - Une interface de gestion en ligne pour la transparence et la réactivité
    - Et, surtout, un accompagnement personnalisé et un suivi dans le temps avec un conseiller financier qualifié

    Optez pour le contrat d'assurance vie MonFinancier Retraite Vie et échangez avec un conseiller en gestion de patrimoine :

    >> Je demande une documentation gratuite sur le contrat d'assurance-vie de MonFinancier





    Communication non contractuelle à caractère publicitaire

    * Les investissements en unités de compte présentent un risque de perte en capital, doivent s'envisager dans une optique long terme et porter sur une petite partie d'un patrimoine global.Contrairement au fonds en euros, la valeur de ces unités de compte, qui reflète la valeur d'actifs sous-jacents, n'est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l'évolution des marchés financiers. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos