jeudi18janvier

Un profit warning et tout le monde est content ! Voici en résumé, la réaction du marché après l'annonce d'une révision à la baisse des résultats de Carrefour. Il faut dire que le distributeur n'a pas fait mystère de ses difficultés à relancer la machine. D'ailleurs, les investisseurs ont la tête ailleurs, précisément au 23 janvier, date à laquelle Alexandre Bompard "doit annoncer son plan de transformation".

    Un ralentissement attendu

    Carrefour a préféré lever toute ambiguïté. L'exercice 2017 a été qualifié de "globalement difficile" par la direction. L'an dernier, le distributeur a constaté un ralentissement de la dynamique de chiffre d'affaires en 2017. Les ventes ont progressé de 1,6% en comparable en 2017 après une hausse de 3,0% observée en 2016.

    Du côté du résultat opérationnel courant, en revanche, le groupe a loupé le consensus. Cet indicateur est annoncé à 2 milliards d'euros, soit une baisse de 15 % à taux de change courant. En août puis en octobre dernier, le groupe tablait sur un recul de 12 % environ.

    Le groupe accuse toujours le coup au Brésil où la croissance du chiffre d'affaires reste toujours faible, pénalisée par la déflation alimentaire. Par ailleurs, cet indicateur devrait pâtir de foyers de pertes évalués à environ 150 millions d'euros. Ils sont liés au réseau des anciens magasins Dia, malgré le transfert en franchise de près de la moitié du parc.

    Le plan de relance de la dernière chance ?

    Depuis l'avertissement sur les résultats lancé en août, Alexandre Bompard, nommé PDG du groupe en juillet, a planché sur le plan de relance qui devrait prévoir selon toute vraisemblance, comporter des réductions massives de coûts pour permettre au groupe d'investir dans des baisses de prix pour relancer l'attractivité de ses hypers en France sans dégrader les marges : Des fermetures de magasins sont à prévoir. Selon Linéaires, Carrefour souhaiter faire basculer cinq magasins "en perdition" en location-gérance. En outre, "des économies sur les frais de personnel en magasins sont également attendues, notamment grâce au déploiement des caisses automatiques et Scan'lib, des bornes de paiement 24/24 en station-service et grâce à la réorganisation des équipes administratives site par site", indique le magazine spécialisé.


    Pour notre part, nous maintenons notre conseil Gestion PEA sur Carrefour. Alexandre Bompard est parfaitement conscient des nombreux défis qui se présentent à lui dans les prochains mois. Carrefour a besoin d'un gros plan de redressement pour retrouver ses marges et c'est ce que semble préparer la nouvelle direction. Rendez-vous mardi prochain...

A découvrir également

  • La rémunération du Livret A doublera en août 2022
    21/07/2022
  • Crowdequity : faut-il investir dans une entreprise où vous êtes client ?
    19/07/2022
  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt