jeudi11janvier

L'embellie boursière aura été de courte durée... Sodexo cède près de 4% dans le sillage d'un premier trimestre jugé décevant. Sodexo doit encore une fois faire face à des vents contraires venus d'Amérique du Nord notamment dans les segments Éducation et Santé. Le groupe marseillais ne se démonte pas pour autant et vient de confirmer ses objectifs financiers pour l'exercice en cours.

    Le segment Éducation au banc des accusés

    Sodexo a manqué son rendez-vous avec le marché. Sodexo, n°2 mondial des la restauration collective et des services prépayés vient de publier un chiffre d'affaires du premier trimestre 2017-18 de 5,3 milliards d'euros, en recul de -2,6% en raison des effets de change de -4,1% et d'acquisitions d'activité nettes de cessions de -0,3%.

    La croissance interne du groupe de services atteint +1,9%, dont une croissance des services sur site de +1,8% tirée par une bonne tenue du segment entreprises et administrations (+5,2%), et une croissance des services avantages et récompenses de +3,8%.

    En recvanche, le groupe ne parvient pas à faire décoller son activité Éducation dont le chiffre d'affaires se contracte de 4% sur la periode. L'activité en Universités en Amérique du Nord pâtit d'une faible performance en fidélisation durant l'exercice précédent et d'une faible croissance sur sites existants en raison d'un impact calendaire négatif

    Objectifs tenus

    Pour l'exercice 2017/2018, la croissance du groupe devrait s'accélérer et s'amplifier grâce à la croissance externe qui représentera, avec les opérations à date, environ 2,5%. Les tendances redeviennent positives en France et sur le segment Energies & Ressources. Les économies en développement devraient également connaître une forte croissance dans tous les segments. En revanche, la croissance restera modeste en Éducation et en Santé en Amérique du Nord. Enfin, la 53e semaine en Amérique du Nord représentera un effet de base comparable à combler. Par contre, la marge d'exploitation est attendue stable, à 6,5% alors que les analystes espéraient une révision à la hausse de cet indicateur. En outre, le groupe prévoit de nouvelles emplettes pour l'année 2017/2018.

    A moyen terme, Sodexo confirme pouvoir réaliser une croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires, hors effet de change, comprise entre 4 % et 7 % et une progression annuelle moyenne du résultat d'exploitation1, hors effet de change, comprise entre 8 % et 10 %.

    Sodexo croque FoodChéri

    En parallèle de cette publication qui a laissé le marché sur sa faim, Sodexo vient de prendre une participation majoritaire dans la start-up FoodChéri. Le groupe entend surfer sur la vague de la livraison de petits plats "faits maison" à domicile et au bureau. Le montant de la transaction reste toutefois inconnu.

    >> Nous conservons notre recommandation gestion PEA sur Sodexo, malgré la déception sur la croissance interne publiée ce jour. La société affiche sa confiance quant à une amélioration progressive de la croissance dans les trimestres à venir. Le groupe a un autre atout celui d'afficher une forte génération de flux nets de trésorerie. Sodexo a ainsi la latitude financière pour pour mener des opérations à l'image de la prise de participation dans FoodChéri, présentée comme la pépite des foodtechs.

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt