mardi03juillet

"Le candidat médicament ADV7103 a le potentiel de devenir le premier traitement autorisé contre l'ATRd en Europe." Advicenne vient de publier de nouveaux résultats positifs de phase III, sur un suivi de 24 mois, concernant ADV7103 dans l'Acidose Tubulaire Rénale distale, son candidat-médicament le plus avancé. Interview de Luc-André Granier, PDG, Directeur Médical et Co-fondateur d'Advicenne .


    Luc-André Granier, PDG, Directeur Médical et Co-fondateur d'Advicenne

    MonFinancier : Pouvez-vous nous rappeler l'activité d'Advicenne ?

    Luc-André Granier : Advicenne est une société pharmaceutique qui développe des produits thérapeutiques adaptés à l'enfant et à l'adulte pour le traitement de maladies orphelines néphrologiques et neurologiques. Le produit phare de la société est ADV7103, qui a obtenu des résultats positifs lors d'une étude pivot de Phase III, menée en Europe auprès d'enfants et d'adultes atteints d'acidose rénale tubulaire distale (ATRd). L'étude d'extension sur 24 mois a confirmé l'efficacité et la sécurité d'ADV7103 dans l'ARTd, tel qu'annoncé le 2 juillet. En Europe, Advicenne prévoit de déposer le dossier centralisé d'autorisation de mise sur le marché au second semestre 2018 pour une commercialisation par Advicenne attendue à l'horizon 2020. Un essai clinique pivot de Phase II/III aux Etats-Unis est prévu pour le deuxième semestre 2018.

    MF : Vous présentez des résultats positifs pour l'étude d'extension de phase III avec ADV7103 dans l'Acidose Tubulaire Rénale distale... Pouvez-vous nous en dire plus ?

    L-A.G : L'étude d'extension B22CS fait suite à l'essai clinique pivot de Phase III (B21CS) et confirme sur 24 mois les résultats positifs de l'étude B21CS. ADV7103 a atteint avec succès les critères primaires et secondaires de l'étude pivot de phase II/III et démontre sa capacité à traiter les troubles biologiques causés par l'ATRd. Cette étude d'extension est importante pour Advicenne car elle confirme non seulement l'efficacité du candidat médicament, mais aussi sa bonne sécurité et sa bonne tolérance. Le candidat médicament ADV7103 a le potentiel de devenir le premier traitement autorisé contre l'ATRd en Europe.

    MF : Le calendrier annoncé lors de l'introduction en Bourse est donc respecté ?

    L-A.G : Oui.

    MF : En quoi ces résultats sont-ils déterminants pour Advicenne ?

    L-A.G : Les résultats préliminaires positifs de cette étude permettent à la société de déposer dans les prochains mois un dossier complet de demande d'AMM centralisée en Europe pour ADV7103 dans l'ATRd, indication pour laquelle la Commission Européenne a accordé à ADV7103 la désignation de médicament orphelin en Juin 2017.

    MF : Outre l'acidose tubulaire rénale, la molécule ADV7103 est-elle en cours de développement dans d'autres indications ?

    L-A.G : Oui, en mai 2018, nous avons obtenu l'autorisation ANSM de lancer une étude clinique pivot de phase II/III en Europe avec ADV7103 dans une deuxième indication rénale, la cystinurie, une autre tubulopathie rénale rare.

    MF : Concernant ADV6209, traitant la sédation pédiatrique et licencié à Primex Pharmaceuticals, quand espérez-vous les premières retombées financières pour ce produit ?

    L-A.G : La société a déjà perçu un premier milestone en 2016. Le dossier de soumission est en cours d'examen. A l'obtention de l'AMM, un second milestone est prévu. Primex, notre partenaire, prépare le lancement de ce produit avec beaucoup de professionnalisme et nous espérons un démarrage des ventes rapide dès le feu vert des autorités, ce qui conduira à des royalties pour Advicenne.

    Propos recueillis par Sabrina Sadgui

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos