jeudi29novembre

Safran rebondit de plus de 2% alors qu'il a atteint et même dépassé les ambitions fixées en mars 2016. La société entend devenir le numéro 1 mondial des fournisseurs d'Equipements aéronautiques au cours des 15 prochaines années.

    Une croissance forte et profitable

    Safran table ainsi sur une croissance organique du chiffre d'affaires devrait être de 4 % à 6 % (sur la base d'un cours spot moyen estimé de 1,25 $ pour 1 euros en 2019-2022) avec une contribution de toutes les activités, notamment des moteurs civils en première monte, des services aéronautiques et des activités d'Aircraft Interiors.

    La marge opérationnelle courante devrait tendre vers une fourchette comprise entre 16 % et 18 % d'ici 2022, à l'issue de la transition CFM56/LEAP, du redressement des activités d'Aircraft Interiors, et après prise en compte de l'impact total des synergies de coûts avant impôt de 200 M? par an ainsi que des effets bénéfiques de la stabilisation des cours couverts. En 2022, Safran vise ainsi une marge opérationnelle supérieure à 20% pour la Propulsion; supérieure à 16% pour les Équipements; supérieure à 10% pour la Défense; de 15% environ pour les activités historiques de Zodiac Aerospace.

    Priorité à la génération de cash-flow

    La génération de cash-flow libre restera une priorité sur la période 2018-2022 avec une croissance de l'EBITDA de 50 % environ. Le besoin en fonds de roulement devrait augmenter sur la période sous l'effet probable de la baisse importante des acomptes, de la stabilité des stocks et de l'augmentation progressive de la contribution des contrats de maintenance à l'heure de vol (RPFH).

    Les investissements corporels devraient représenter environ 4 % du chiffre d'affaires sur la période 2018-2022 et être notamment affectés au renforcement des capacités de maintenance (MRO) pour le moteur LEAP, ainsi qu'à la modernisation et la rationalisation des sites de production de Zodiac Aerospace. Le cash-flow libre devrait donc progresser chaque année. Le taux de conversion du résultat opérationnel courant en cash-flow libre devrait rester supérieur à 50% chaque année et dépasser 60% en 2022.

    Une politique disciplinée d'allocation du capital

    La croissance organique sera la priorité. Safran n'envisage actuellement pas de réaliser de nouvelles acquisitions majeures
    Après l'acquisition de Zodiac Aerospace, Safran réaffirme son objectif de maintien d'un profil investment grade, et son intention de poursuivre son désendettement à l'avenir Safran continuera à augmenter le retour aux actionnaires avec un programme de rachat d'actions de 2,3 milliards d'euros, dont 50 % ont été réalisés à date, sera achevé en 2019. Safran a l'intention d'augmenter le programme de rachat d'actions de 700 millions d'euros supplémentaires pour compenser l'effet dilutif potentiel des obligations convertibles existantes.


    Nous sommes à conserver sur Safran. Safran table ainsi sur une croissance organique du chiffre d'affaires devrait être de 4 % à 6 % (sur la base d'un cours spot moyen estimé de 1,25 $ pour 1 euros en 2019-2022) avec une contribution de toutes les activités, notamment des moteurs civils en première monte, des services aéronautiques et des activités d'Aircraft Interiors.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Quel bilan pour nos portefeuilles boursiers en 2022 ? Découvrez les performances de nos deux PEA
    16/01/2023
  • Image actualite 2
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 3
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 4
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt