vendredi07septembre

Le spécialiste de la R&D externalisé a annoncé hier des résultats en hausse, tout en donnant les résultats d'une enquête externe rassurante sur le fait que les commandes fictives chez Aricent étaient un incident isolé. Mais les investisseurs s'inquiètent désormais du niveau de trésorerie de la société, en forte baisse. Plusieurs analystes ont abaissé leurs objectifs

    Altran a annoncé jeudi que la falsification découverte en juillet chez Aricent, des bons de commande fictifs portant sur 10 millions de dollars, était un incident isolé et que l'enquête externe était désormais terminée. Altran dit aussi attendre les instruction de ses conseils sur les "prochaines étapes juridiques" et précise avoir entamé une refonte complète des procédures de contrôle interne d'Aricent afin de les mettre aux normes les plus strictes.
    Dans le même temps, le spécialiste des services d'ingénierie a publié un chiffre d'affaires en hausse de 18,5 % et 5% en organique. La marge d'EBIT ressort à 10,1 %, soit une hausse de +80 bps.
    Mais les investisseurs se sont focalisés sur le niveau de trésorerie. Altran a fait aussi état jeudi d'un solde négatif de 225 millions d'euros pour son free cash flow au premier semestre, contre -14 millions à la fin juin 2017. Une surprise pour les analystes qui tablaient sur un solde négatif de 74 millions d'euros. Cette situation s'explique par les décaissements de trésorerie liés à l'acquisition d'Aricent, de nouveaux décaissements dus à l'activité d'Aricent (124 millions d'euros) et à une augmentation du besoin en fonds de roulement.

    Dans ce contexte, Invest Securities annonce dans une note publiée ce matin dégrader sa recommandation sur le titre, qui passe de 'neutre' à 'vente', sur fond de 'niveau de levier qui devient préoccupant'.

    'Le point saillant de la publication S1 2018 est la génération de cash très inférieure aux attentes (-154mE vs 1mE att) et d'autres impacts cash qui portent le levier d'ALTRAN en DN/EBITDA à 4,8x selon notre méthodologie. Alors que les performances opérationnelles sont décevantes, en particulier chez Aricent, ce qui peut laisser craindre de futures révisions en baisse des résultats, la marge de manoeuvre de la société se réduit', regrette Invest Securities.

    L'analyste abaisse par ailleurs son objectif de cours, qui passe de 8,3 à 7,3 euros.

    Gilbert Dupont a également réduit son objectif de cours de 11,50 euros à 10,70 euros mais confirmé sa recommandation Acheter sur Altran

    Le titre est en chute libre et perd 6.5% aujourd'hui après avoir perdu 8% hier. Sur 3 mois, la baisse est de 40%

    Nous ne sommes plus à la vente d'Altran. La sanction nous paraît trop sévère. Altran a confirmé ses objectifs 2022 présentés en juin dernier. Le groupe vise un chiffre d'affaires de 4 milliards d'euros (à périmètre constant) d'ici quatre ans, contre près de 3 milliards d'euros actuellement en prenant en compte Aricent, et une marge opérationnelle d'environ 14,5%. Le titre risque d'être volatil dans les jours qui viennent, mais les niveaux actuelles nous paraissent être au contraire un bon point d'entrée sur le titre

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt