mardi04septembre

Scor a annoncé avoir été approché par l'assureur mutualiste Covéa, en vue d'un rachat à 43 euros par action. Si le conseil d'administration du réassureur a décliné l'offre, le titre, qui valait 35,45 euros hier à la clôture, s'envole de plus de 8 % à 38,40 euros

    L'assureur Covéa est notamment connu pour ses marques MAAF, MMA et GMF. Il est aussi l'actionnaire principale de Scor, mais il ne détient 8,15 % du capital. Covéa a donc adressé au réassureur une offre publique en numéraire à 43 euros par action, qui visait 100 % du capital de Scor.

    Le Conseil d'administration de Scor a examiné en détail les termes et conditions de la proposition et a conclu qu'elle était fondamentalement incompatible avec sa stratégie d'indépendance, qui est un facteur clé de son développement, qu'elle remettrait en cause son projet industriel fortement créateur de valeur, et qu'elle ne reflète ni sa valeur intrinsèque, ni sa valeur stratégique.

    Pour Le cabinet d'analyse Jefferies : "puisqu'elle ne valorise le groupe qu'à un peu plus de 12 fois les bénéfices attendus pour 2019 et 2020, nous pensons que les investisseurs devraient patiemment attendre une meilleure valorisation ",

    Malgré ce refus de Scor, Covéa a tout de même réaffirmé dans un communiqué son intérêt pour une opération qu'il qualifie d'" amical " avec le réassureur, dont il est au capital depuis 2003.

    Une nouvelle offre est elle donc à attendre ? C'est possible et c'est peut être ce que jouent les marchés puisque le titre gagne 8 % à 38,55 euros. L'offre de Covéa a en tout cas montré que le titre Scor était peut être sous-évalué avec un PER 2018 de 11,6.

    Nous conseillons de conserver les titres Scor

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos