jeudi20novembre
Question : Arkeon et RecyclexBourse20/11/2008RECYLEX : Arkeon Finance imperturbable malgré la déroute séculaire du titre

Albert Lear

S'il n'en reste qu'un, cela risque bien d'être Arkeon Finance qui ne cesse de nous rappeler que son objectif de 13 euros est pérennisé et que sa recommandation " achat " tient toujours la route, sous le prétexte que les fondamentaux demeurent inchangés. Ce qui n'est pas tout à fait exacte dans la mesure ou les fondamentaux ne peuvent se permettre d'occulter le dynamisme récurent de la saga judiciaire qui anime le dossier, et dont l'un des litiges s'est soldé hier par une requête de la cour d'appel de Douai à saisir le Conseil d' Etat, au motif " d'une exception d'irrecevabilité de l'action en comblement de passif des liquidateurs judiciaires de Metaleurop Nord SAS ". Ces derniers n'ayant pas " déclaré leur créance selon les dispositions légales dans le cadre du redressement judiciaire de Recylex SA ouvert le 13 novembre 2003 ".

Le résultat des courses, sur un dossier déjà bien politique, commence à prendre la tournure d'une affaire d'état, et se solde par une forte baisse de la valeur à la bourse de Paris, dans des volumes d'échanges toutefois contenu.

Notre avis, en tenant compte des rebondissements calendaires des affaires judiciaires, consiste à maintenir notre avis d'achat spéculatif au dessus des 3.20 euros, qui n'a pas de mauvaises raisons de ne pas tenir, pour viser 3 cycles de rebonds :

Le premier sur les 4.10 euros dès que les marchés financiers auront produit le rebond que nous attendons méthodiquement.

Le second sur les 4.80 euros sur durabilité de ce rebond et confirmation que les investisseurs commencent à digérer la crise.

Le troisième enfin, dès que le dossier validera les efforts entrepris pour élargir ses compétences industrielles.

Il va de soi, que les téméraires investisseurs prendront bien soin de transformer leurs plus values au fur et à mesure de l'ascension, afin de se protéger des coups d'accordéon. Selon un rituel obligatoire par ces temps de disettes boursière et financière.


votre avis sur cette analyse ? Bonjour
Je ne fais pas d'analyse sur les dossiers de la concurrence.
Le dossier se joue sur un détail très technique de juristes puisque d'un côté Recyclex estime que les liquidateurs de Metal Europe Nord auraient dû déclarer plus tôt la créance de 50 Million d'euros, et de l'autre, le liquidateur se base sur un décret dont on ne connaît pas le contenu. Je pense toutefois que Recyclex n'en sortira pas indemne. Restez à l'écart.
Bonne journée
Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos