mercredi22juin

La pierre est une valeur refuge pour de nombreux investisseurs. Toutefois, acheter un bien immobilier seul engendre un risque élevé en cas de vacance locative. De plus, cela nécessite un investissement important qui n’est pas accessible à tous les ménages, notamment depuis que les conditions d’obtention d’un crédit immobilier se sont resserrées et que les taux augmentent. L’alternative ? La pierre papier. En investissant via des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), vous diversifiez vos placements et pouvez atteindre différents objectifs.

Les différents types de placements immobiliers

Différentes solutions existent pour réaliser un placement immobilier. Celle que vous choisirez doit être adaptée à :

  • Votre situation personnelle et professionnelle ;
  • Votre situation financière ;
  • Votre niveau d’imposition ;
  • Vos objectifs de placement.

Parmi les choix qui vous sont offerts, quatre sont Ă  envisager.

  • L’investissement immobilier en direct, qui consiste Ă  acheter un bien et Ă  le mettre en location en assurant sa gestion intĂ©grale ou en la confiant Ă  un spĂ©cialiste de la gestion locative.
  • Le crowdfunding immobilier qui vise Ă  investir dans la construction de biens immobiliers neufs en espĂ©rant, une fois que les biens seront vendus, une plus-value Ă©levĂ©e.
  • La SCPI (sociĂ©tĂ© civile de placement immobilier) qui consiste Ă  acheter des parts de biens immobiliers (immeubles de bureaux, commerces, biens dĂ©diĂ©s Ă  la logistique ou Ă  la santĂ©, immobilier rĂ©sidentiel). En contrepartie, vous percevez des revenus locatifs (sauf en cas de pĂ©riode de dĂ©membrement).
  • L’OCPI (organisme de placement collectif immobilier) qui va plus loin que la SCPI en variant les produits (actifs financiers, actifs immobiliers cotĂ©s ou non cotĂ©s).
DĂ©couvrez notre gamme de SCPI

SCPI vs immobilier locatif ?

C’est la grande question que vous devez vous poser au moment d’investir. Dans les deux cas, l’objectif est d’investir dans l’immobilier et d’obtenir des revenus locatifs en espérant un rendement à la hauteur de vos attentes. Si les deux solutions présentent des similitudes, quelques différences apparaissent.

Le choix du bien immobilier

Avec l’immobilier locatif en direct, vous maîtrisez votre acquisition. C’est vous qui décidez du bien que vous allez acheter, ce qui n’est pas le cas de la SCPI. Ce sont les sociétés de gestion qui déterminent le potentiel d’un bien immobilier pour l’acheter et le mettre en location.

Le niveau de risque

Avec la SCPI, vous limitez le risque, c’est ce qui fait tout l’intérêt de ce placement. En effet, vous pouvez acheter des parts dans différents biens immobiliers. D’une part, vous n’êtes qu’en partie propriétaire d’un bien et vous mutualisez les risques avec d’autres investisseurs. D’autre part, la diversification vous permet de contrer le risque de vacance locative. Si le taux d’occupation d’un bien est plus faible, cela peut être compensé par les parts acquises dans un autre bien. Avec un investissement locatif en direct, si vos locataires ne paient pas leur loyer, vous êtes directement pénalisé.

Alors, naturellement, la SCPI n’est pas un placement sûr, le risque existe, il est toutefois mieux maîtrisé que celui engendré par un investissement immobilier seul.

Le montant de l’investissement

Autre point important au moment du choix : le montant que vous souhaitez investir. Avec la SCPI, le prix des parts les moins chères peut atteindre quelques centaines d’euros. Même si les sociétés de gestion imposent parfois d’acheter au minimum 10 parts, vous pouvez commencer à investir sans avoir une épargne importante et sans être contraint de faire appel au crédit. Si vous envisagez de vous constituer un patrimoine immobilier seul, l’achat d’un bien immobilier, qu’il s’agisse d’un logement neuf ou d’un logement ancien, nécessite de réaliser un investissement immobilier plus important et, la plupart du temps, de faire un crédit. L’investissement en SCPI est beaucoup moins progressif.

Le type de bien

La plupart du temps, les particuliers investissent dans l’immobilier locatif résidentiel. Avec la SCPI, l’investissement est plus souvent porté sur l’immobilier professionnel. Le risque de défaillance est moins élevé. De plus, en cas de faillite, l’entreprise qui ne paie plus ses loyers quittera les lieux. En revanche, avec les locataires qui ne paient pas leurs loyers, il est parfois difficile de trouver des solutions, notamment avec la trêve hivernale.

Les SCPI : le placement immobilier idéal ?

Difficile de dire si c’est le placement idéal, mais il faut tout de même avouer qu’il offre de nombreux avantages.

Différents types de SCPI

La société civile de placement immobilier permet de répondre à tous les objectifs avec ses trois types de SCPI.

  • La SCPI de rendement : il s’agit ici d’acheter des parts de biens immobiliers pour obtenir des loyers et bĂ©nĂ©ficier d’un rendement attractif.
  • La SCPI fiscale : le rendement promis est augmentĂ© grâce Ă  la dĂ©fiscalisation envisagĂ©e. La sociĂ©tĂ© de gestion investit spĂ©cifiquement dans des biens Ă©ligibles Ă  un dispositif de dĂ©fiscalisation Ă  l’image de la loi Pinel ou de la loi Malraux. Aussi, vous rĂ©duisez votre impĂ´t sur le revenu au prorata du nombre de parts.
  • La SCPI de plus-value : il s’agit, cette fois d’un investissement Ă  long terme. Vous achetez un bien dĂ©cotĂ© pour espĂ©rer une plus-value importante Ă  la revente.

Lorsqu’on évoque la SCPI de plus-value, on pense immédiatement à la SCPI en démembrement. Le concept est simple. Durant la période de démembrement, il y a un usufruitier, qui peut jouir du bien, et un nu-propriétaire, qui ne perçoit pas les loyers. En contrepartie, ce dernier achète des parts dont la valeur est décotée à hauteur de 30 à 40 %. Au terme de la période de démembrement il accède à la pleine propriété et peut revendre ses parts bien plus cher qu’il ne les a achetées.

DĂ©couvrez notre classement des SCPI

Optimisation de l’épargne ou achat de parts à crédit

Lorsque vous envisagez d’acheter des parts de SCPI, vous pouvez choisir de placer votre épargne pour obtenir un rendement supérieur aux placements traditionnels tels que le livret A. Mais il est également possible d’acheter des parts de SCPI à crédit afin de bénéficier de l’effet levier du crédit. Une partie de vos mensualités est remboursée par les loyers perçus, l’effort d’épargne est faible. Au terme du crédit, vous percevez un complément de revenus ou pouvez revendre vos parts.

Une gestion entièrement déléguée

C’est la société de gestion qui prend en charge la gestion intégrale, de l’achat du bien au versement des loyers en passant par la gestion des travaux, les relances éventuelles, etc. En clair, vous n’avez rien à faire une fois vos parts acquises.

Un risque maîtrisé

Si la SCPI n’est pas un placement sans risque, la mutualisation et la diversification sont des atouts majeurs pour limiter le risque de défaillance. De plus, vous disposez de nombreuses informations avant d’investir (taux d’occupation des biens, fiabilité de la société de gestion, etc.).

OPCI, SCPI : de l'immobilier en assurance-vie

Il est possible de passer par l’assurance-vie pour investir dans l’immobilier. Pour mémoire, lorsque vous ouvrez un contrat d’assurance-vie, vous pouvez choisir deux solutions :

  • Le fonds en euros, sĂ©curisĂ©, qui ne permet pas d’espĂ©rer des rendements Ă©levĂ©s, mais qui vous assure de retrouver votre Ă©pargne lorsque vous en aurez besoin ;
  • Les unitĂ©s de compte : il s’agit, cette fois, de placer votre argent sur des supports variĂ©s. Le rendement promis est plus Ă©levĂ©, le niveau de risque l’est Ă©galement, mĂŞme s’il peut ĂŞtre maĂ®trisĂ© selon les supports.

Via l’assurance-vie, vous pouvez investir en SCPI ou en OCPI notamment. La différence ente ces deux solutions est la nature de l’investissement. Tandis qu’en SCPI, 100 % des actifs sont immobiliers, ils n’atteignent que 50 à 65 % en OCPI. L’COPI permet de bénéficier, en parallèle, d’actifs financiers et de liquidités.

Autre différence notable : la fiscalité. Avec la SCPI, les loyers sont soumis aux revenus fonciers. Avec l’OCPI, les dividendes sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) à 30 %.

Le contrat d'assurance vie idéal pour investir en immobilier

 

Contacter un conseiller Meilleurtaux Placement

placement immobilier

Questions fréquentes sur le placement immobilier

Quel est le meilleur placement dans l'immobilier ?

Il n’existe pas de meilleur placement, la meilleure solution étant celle qui vous correspond selon votre profil. Toutefois, la SCPI offre des avantages non négligeables en termes de rendement et de réduction du risque.

Pourquoi investir en immobilier ?

Les rendements proposés par les placements traditionnels restent faibles, l’investissement dans la pierre permet d’envisager des revenus plus élevés. De plus, une partie de votre acquisition est financée par les loyers perçus, ce qui vous permet, à moindre coût, de constituer votre patrimoine immobilier.

Est-ce le moment d'acheter un bien immobilier ?

Oui, c’est encore le moment d’acheter un bien immobilier, même si les taux sont en hausse. N’hésitez pas à comparer les taux avant de vous lancer afin de réduire le coût de votre crédit.

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt