vendredi29juin

Créé en 1960 par les familles Roche et Chouchan, Roche Bobois a développé deux marques d'ameublement de maison : sa marque Roche Bobois, leader en France sur le segment haut de gamme et très présente à l'international, et sa marque milieu de gamme en France, Cuir Center, spécialisée dans les canapés en cuir et en tissu.

    "French art de vivre"

    C'est une entreprise à forte notoriété qui tente l'aventure boursière. Roche Bobois et ses meubles haut de gamme ouvrent leur capital au public avec une cession d'actions à hauteur de 25 millions d'euros. Pas d'augmentation de capital dans cette opération, la société n'ayant pas besoin de se financer. Campagnes TV, offre de meubles édités avec des designers ou des grands noms de la haute couture, la société a bâti sa notoriété sur une image véhiculant l'art de vivre à la française. Roche Bobois cultive cette proximité forte avec le monde de la mode, en calquant la sortie de ses collections sur le rythme de 2 par an, un incontournable dans la haute couture. Cette image de "french art de vivre" fait mouche à l'international, notamment en Amérique du Nord, où le groupe réalise ses plus belles marges. Ce renouvellement de la gamme n'aurait pas été possible sans un modèle fabless, c'est à dire sans usine. La société édite son offre de mobilier et charge à ses fournisseurs de confectionner les créations Roche Bobois. On sait moins mais derrière le groupe Roche Bobois se cache également Cuir Center, sa marque milieu de gamme spécialisée dans les canapés dont le rayonnement est uniquement domestique. Le panier moyen pour Roche Bobois est de 4.331 euros, voire le double en Amérique du Nord quand un client dépense 2.325 euros en moyenne dans les magasins Cuir Center.

    Un réseau de magasins étendu

    Le constat est clair, l'international alimente la dynamique de Roche Bobois avec un réseau de 329 magasins en développement mixte dans 54 pays (1/3 du réseau en propre et 2/3 en franchise). La part majoritaire des magasins en franchise dans le maillage international de Roche Bobois s'explique par une volonté de limiter le risque d'une implantation dans un pays étranger. Roche Bobois a également entrepris un plan de rationalisation sur les dernières années. Il est passé par une restructuration du parc de magasins en vue d'une meilleure rentabilité de la société avec la fermeture de 10 magasins intégrés sur 2014 et 2017 mais aussi par la rénovation de magasins afin d'optimiser leurs ventes. De quoi donner du levier à sa rentabilité et à une réduction de sa dette de 46 millions d'euros depuis 2011. Roche Bobois affiche de grandes ambitions pour son activité à l'international. La société compte accélérer son rythme d'ouvertures sur les prochaines années, notamment aux Etats-Unis où le groupe dégage une forte rentabilité... Outre le rythme d'ouvertures, Roche Bobois va être actif sur la vente en ligne avec le lancement dès l'an prochain de son site de e-commerce et sur le développement de son activité B to B, notamment dans l'hôtellerie.

    Un beau dossier....

    Du côté des comptes, Roche Bobois a réalisé un chiffre d'affaires de 249 millions d'euros et un excédent brut d'exploitation courant de 21 millions d'euros soit une marge d'EBITDA courant de 8,5%. Derrière cet indicateur, l'évolution est disparate selon les zones. La marge est limitée à 4% en France en 2017. La société assure que ce niveau n'est pas normatif et qu'elle a entrepris des actions pour la redresser à un niveau conforme à ses ambitions. Elles sont fixées à 8% en 2021 pour le taux de marge d'EBITDA. A côté, la zone Amérique du Nord dégage un taux de marge d'EBITDA plus flatteur de 15,8%, tiré par un positionnement luxe et un pouvoir d'achat plus élevé. Roche Bobois espère dégager une marge d'EBITDA courant à deux chiffres dès 2019. D'ici 2021, Roche Bobois entend largement accélérer son développement à l'international sur sa marque premium Roche Bobois par l'ouverture de magasins intégrés et l'intensification des rachats de franchisés. Au total, la société prévoit 39 ouvertures nettes dans des zones stratégiques comme par exemple les Etats-Unis qui représentent aujourd'hui le 2ème marché en termes de chiffre d'affaires et le 1er contributeur à l'EBITDA du groupe. A horizon 2021, Roche Bobois vise ainsi un chiffre d'affaires de 320 millions d'euros. Soit un taux de croissance annuel moyen de 6,5% d'ici 3 ans, bien plus que les 1,6% affichés sur 2015/2017. Dans cette course à la croissance, les actionnaires ne seront pas oubliés, avec une politique de distribution de dividendes annuelle de l'ordre de 30 à 40% du résultat net consolidé.

    ... vraiment fait pour la Bourse ?

    Le dossier Roche Bobois présente des atouts indéniables. La société est bien gérée et la marque jouit d'une belle notoriété sur des zones dynamiques et rentables. Par contre, nous nous interrogeons sur les modalités de cette introduction en Bourse. L'opération est en effet calibrée sans levée de fonds, car la société n'a pas besoin de se financer. Elle se fera uniquement par cession d'actions pour une vingtaine de millions d'euros pour faciliter en partie la sortie d'un fonds... Les deux familles fondatrices restent majoritaires à l'issue du processus d'introduction en bourse, et continueront à soutenir le groupe d'ameublement haut de gamme dans sa croissance et son développement futur. Or, dans cette configuration, le flottant va être réduit avec une faible liquidité, ce qui laisse craindre de fortes variations de cours. Un point noir qui n'est pas à négliger surtout en ce moment, avec des marchés soumis à la versatilité de Donald Trump sur la question des droits de douane...On attendra avant de se positionner sur ce dossier qui n'a pas vraiment besoin de la Bourse pour exister .

    Patience...

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos