jeudi01juillet

Les bonnes raisons d'adhérer au PER

1) Préparer sa retraite

Le plan d'épargne retraite a pour objectif premier de permettre aux actifs d'anticiper leur fin de carrière et la baisse de leurs revenus à cette occasion. La diminution progressive, au gré des réformes des retraites, des taux de remplacement (part du salaire touché sous forme de pension de retraite) renforce la nécessité de préparer sa retraite avant qu'il ne soit trop tard.

2) Réduction d'impôt

A l'instar des contrats Perp et Madelin, le PER permet à l'épargnant de déduire ses versements volontaires sur le plan de son revenu imposable. Il en résulte une économie d'impôt proportionnelle à la tranche marginale d'imposition de l'épargnant : plus celui-ci est lourdement imposé, plus la déduction fiscale est conséquente.

3) Un avantage fiscal hors plafonnement des niches fiscales

La déduction fiscale du PER permet de bénéficier d'un avantage fiscal qui n'est pas soumis au plafonnement des niches fiscales à 10 000 euros par an et par foyer fiscal.

En revanche, cette diminution du revenu imposable est plafonnée annuellement, selon des modalités similaires aux contrats Perp et Madelin. Il est toutefois possible de continuer à verser sur un PER au-delà du plafond de déductibilité : dans ce cas, l'épargnant bénéficiera d'une fiscalité allégée à la sortie du plan.

4) Toucher un capital à la retraite

Un des freins à la souscription de contrats Perp et Madelin concerne leurs modalités de sortie. Le Perp ne permet qu'une sortie à 20 % en capital (hors accession à la propriété) à la retraite, le reste étant versé sous forme de rente. Le Madelin ne permet quant à lui qu'une sortie en rentes.

Le PER offre pour sa part plus de souplesse à l'épargnant en lui permettant de choisir entre :

  • Le versement d'un capital en une ou plusieurs fois (rachats fractionnés) ;
  • Une sortie en rentes viagères ;
  • Ou une combinaison de sortie en capital et en rentes.

5) Débloquer un capital pour acheter son logement

Le PER prévoit également un cas de déblocage anticipé en capital afin de financer l'achat de son logement (résidence principale uniquement). Cette faculté peut être utilisée à chaque changement d'adresse. La somme débloquée est destinée à financer l'apport personnel de l'acheteur.

6) Toucher un capital en cas d'accident de la vie

La loi prévoit en outre cinq cas de déblocages anticipés pour cause d'accident ou d'aléas de la vie :

  • Décès du conjoint ou partenaire de Pacs ;
  • Invalidité de deuxième ou troisième catégorie du titulaire du plan ou d'un membre de son foyer (conjoint ou partenaire de Pacs, enfant) ;
  • Surendettement ;
  • Expiration des droits au chômage* ;
  • Cessation d'activité non salariée consécutive à un jugement de liquidation judiciaire.

* Ou si le titulaire a exercé des fonctions d'administrateur, de membre du directoire ou de membre du conseil de surveillance et n'a pas liquidé sa pension dans un régime obligatoire d'assurance vieillesse : ne pas être titulaire d'un contrat de travail ou d'un mandat social depuis deux ans au moins à compter du non-renouvellement de son mandat social ou de sa révocation.

Les avantages du PER

  • Un avantage fiscal hors du plafonnement des niches fiscales
  • Un effort d'épargne moins lourd grâce à la déduction fiscale
  • Une sortie en capital durant la phase d'épargne pour devenir propriétaire de son logement
  • Le choix de pouvoir sortir à 100 % en capital à la retraite
  • Pas de cotisation obligatoire pour les TNS (contrairement au Madelin)
  • La transférabilité facilitée en cas de changement d'entreprise ou de situation professionnelle
  • Versements déductibles du revenu imposable dans la limite des plafonds légaux
  • Bénéficier d'une gestion pilotée à horizon adaptée pour son épargne
  • Des transferts depuis l'assurance vie exonérés jusqu'à 18 400 euros d'intérêts…
  • …ET déductibles du revenu imposable

Les inconvénients du PER

  • Une épargne indisponible jusqu'à la retraite, hors achat de la résidence principale et accidents de la vie
  • Le capital à la sortie est imposé au barème de l'impôt sur le revenu (PFU à 30 % sur les plus-values)
  • Un produit moins avantageux pour les contribuables faiblement imposés (en dessous de la tranche marginale d'imposition à 30 %)
  • Rente imposable à l'impôt sur le revenu
  • Une enveloppe unique mais avec des compartiments (individuel, collectif, catégoriel) avec des règles spécifiques
Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Les bons choix pour votre épargne
PER 
Notre sélection pour votre retraite
Je découvre 
Assurance vie 
Notre sélection des meilleurs contrats
Je découvre 
SCPI 
Notre gamme en direct & en assurance vie
Je découvre