mercredi06avril

Contrat très apprécié des épargnants français qui souhaitent constituer un patrimoine, préparer l’avenir ou leur succession, l’assurance-vie est un contrat capable d’offrir un rendement tout à fait correct. Pour ne pas imputer ce rendement, il est nécessaire de choisir le meilleur contrat d’assurance-vie, à savoir un contrat imposant un minimum de frais. Faisons un point sur tous ces frais et sur la manière de les réduire.

Les frais d’entrée et de versement en assurance-vie

Au moment de la souscription d’un contrat d’assurance-vie, l’établissement auprès duquel vous avez souscrit peut imposer des frais d’entrée. Ces frais d’entrée s’appliquent spécifiquement sur le premier versement. Car, rappelons-le, l’ouverture d’un contrat d’assurance-vie est conditionnée à un premier versement, comme c’est le cas, par exemple, pour un PEL. Le montant minimum de ce premier versement est variable selon les assureurs et les banques. Sachez que les frais d’entrée d’une assurance-vie ne sont pas imposés par tous les établissements, un comparatif s’impose.

Ensuite, on parle de frais de versement. Il s’agit des frais qui, comme leur nom l’indique, sont appliqués sur chaque versement. Selon les assureurs, ils peuvent atteindre 5 %, ce qui est tout à fait conséquent. Une fois de plus, les frais de versement sur l’assurance-vie ne sont pas systématiques, il est possible de trouver une assurance-vie sans frais imputant les sommes versées sur votre contrat d’épargne.

Notre assurance vie sans frais d'entrée

Les frais de gestion de l’assurance-vie

Les frais de gestion sont calculés en fonction du capital investi et des gains générés par les intérêts selon le taux de rendement. Ils sont facturés annuellement, c’est un critère de choix important au moment de souscrire une assurance-vie.

Le montant des frais de gestion de l’assurance-vie est très variable. Il sera différent d’un assureur à l’autre, mais aussi selon le mode de gestion. De manière générale, il ne dépasse pas 1 %.

  • Pour une gestion libre de votre contrat d’assurance-vie, les frais oscillent entre 0,3 % et 1 % ;
  • Pour une gestion pilotée ou gestion sous mandat, ils sont souvent plus proches de 1 %.
  • Si vous optez pour le fond en euros avec un capital garanti, la gestion étant plus simple, les frais seront moins élevés. En revanche, avec un contrat multisupport qui nécessite une plus grande expertise, les frais de gestion seront plus élevés.

Sachez, cette fois, qu’il n’est pas possible de trouver une assurance-vie sans frais de gestion. En revanche, il est tout à fait possible, en faisant un comparatif des offres, de trouver des frais moindres. Idéalement, vous pouvez trouver un contrat avec des frais de gestion entre 0,5 % et 0,6 %.

Notre assurance vie sans frais de mandat

Les frais d'arbitrage en assurance-vie

Les frais d’arbitrage de l’assurance-vie sont facturés uniquement lorsque vous souhaitez modifier la répartition de vos actifs. En clair, si vous souhaitez diversifier vos supports d’investissement pour un investissement progressif, des frais d’arbitrage sont facturés. Cela ne concerne pas le fond euros.

Ces frais d’arbitrage peuvent être facturés de deux manières :

  • Un montant forfaitaire pour chaque opération vers différents supports ;
  • Un montant proportionnel au capital investi sur les supports financiers.

Comme pour les frais de gestion, il n’est pas possible de trouver une assurance-vie sans frais. En revanche, là encore, vous pouvez parfaitement trouver un contrat offrant des frais réduits pour préserver votre capital et ne pas imputer le rendement des fonds sur lesquels vous investissez.

Les autres types de frais

Les frais d’entrée, de versement, de gestion et d’arbitrage sont des frais qui sont facturés tout au long de la vie de votre contrat d’assurance. Ensuite, au moment de la sortie du contrat, d’autres frais sur l’assurance-vie vont s’appliquer.

Les frais de succession de l'assurance-vie

La fiscalité de l’assurance-vie est intéressante si vous prévoyez une succession. Toutefois, des frais peuvent s’appliquer selon différents paramètres :

  • Le bénéficiaire ;
  • L’âge du souscripteur au moment des versements ;
  • Le montant du capital.

Pour les versements effectués avant 70 ans, chaque bénéficiaire du contrat d’assurance-vie profite d’un abattement de 152 500 €. Pour un capital entre 152 500 € et 852 500 €, un prélèvement de 20 % est appliqué. Au-delà de cette somme, les droits de succession s’élèvent à 31,25 %. Notez que les conjoints survivants ou les partenaires de PACS sont exonérés.

Pour les versements après 70 ans, la fiscalité est moins favorable. L’abattement est cette fois de 30 500 €. De plus, il n’est pas appliqué pour chaque bénéficiaire, mais pour tous les bénéficiaires du contrat d’assurance-vie. Au-delà de ce montant, le capital intègre la succession et est soumis à différents frais. De plus, la taxation est différente selon les bénéficiaires. S’il s’agit d’une personne qui n’appartient pas à la famille du souscripteur, la taxation atteint 60 %.

Ces frais sur l’assurance-vie sont immuables et légaux, comparer les contrats ne vous permettra pas d’obtenir une réduction des frais. En revanche, les conventions fiscales internationales peuvent prévoir une exonération d’impôt en France pour les assurances-vie des non-résidents ou des modalités spécifiques pour le calcul des droits de succession.

Les frais de rachat et de sortie en assurance-vie

Si vous envisagez de constituer un capital pour compléter vos revenus à la retraite ou bénéficier d’une épargne disponible en cas d’imprévu, tout rachat partiel ou total de votre capital est soumis à des frais. Ceux-ci sont évolutifs selon la date de rachat. Ce ne sont pas les établissements financiers qui appliquent des frais. Il s’agit, en réalité, de la fiscalisation de l’assurance-vie.

Le capital constitué n’est pas fiscalisé. Les frais de rachat ou de sortie de l’assurance-vie ne s’appliquent que sur les plus-values, à savoir sur les intérêts générés par votre contrat.

Le montant des frais de l’assurance-vie en cas de rachat ou de sortie dépend de :

  • La date de souscription du contrat d’assurance-vie ;
  • L’âge du contrat.

La fiscalité de l’assurance-vie pour les rachats ou sorties concernant les gains issus de versements sont les suivants.

Nombre d’années de détention Gains issus de versements effectués jusqu’au 27 septembre 2017 Gains issus de versements effectués après le 27 septembre 2017
De 0 à 4 ans Intégration des produits à l’impôt sur le revenu + prélèvements sociaux de 17,20 %
OU
Prélèvement forfaitaire libératoire de 35 % + prélèvements sociaux de 17,20 %
Intégration des produits à l’impôt sur le revenu + prélèvements sociaux de 17,20 %
OU
Prélèvement forfaitaire obligatoire de 12,80 % + prélèvements sociaux de 17,20 %
De 4 à 8 ans Intégration des produits à l’impôt sur le revenu + prélèvements sociaux de 17,20 %
OU
Prélèvement forfaitaire libératoire de 15 % + prélèvements sociaux de 17,20 %
Intégration des produits à l’impôt sur le revenu + prélèvements sociaux de 17,20 %
OU
Prélèvement forfaitaire obligatoire de 12,80 % + prélèvements sociaux de 17,20 %
Au-delà de 8 ans Abattement annuel sur la part des intérêts jusqu’à 4 600 € pour une personne seule ou 9 200 € pour un couple
PUIS
Intégration des produits à l’impôt sur le revenu + prélèvements sociaux de 17,20 %
OU
Prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5 % + prélèvements sociaux de 17,20 %
Abattement annuel sur la part des intérêts jusqu’à 4 600 € pour une personne seule ou 9 200 € pour un couple
PUIS
Prélèvement forfaitaire de 7,50 % + prélèvements sociaux de 17,20 % pour les gains provenant des premiers 150 000 € versés
OU
Prélèvement forfaitaire de 12,80 % + prélèvements sociaux de 17,20 % pour les gains provenant de versements au-delà de 150 000 €
OU
Intégration des produits à l’impôt sur le revenu + prélèvements sociaux de 17,20 %

Pourquoi choisir une assurance-vie sans frais ?

Le choix d’une assurance-vie sans frais s’impose pour ne pas impacter votre capital. Tous les frais imposés par les compagnies d’assurance ne font que réduire le rendement de votre assurance-vie.

Prenons l’exemple des frais de versement. L’établissement financier vous facture des frais de versement à hauteur de 3 %. Vous avez choisi un fond euros avec un rendement de 2 %. Difficile d’imaginer la rentabilité d’un tel contrat quand vos frais sont plus élevés que votre rendement. Concrètement, avec de tels frais de gestion pour votre assurance-vie, en versant 100 €, seulement 97 € constitueront votre capital. Si, à cela, vous ajoutez des frais de gestion, souscrire une assurance-vie n’a quasiment aucun intérêt si votre seule ambition est de vous constituer un capital et de faire fructifier votre argent. Ce contrat deviendra intéressant uniquement si vous souhaitez bénéficier de la fiscalité avantageuse d’un contrat d’assurance-vie dans le cadre d’une succession.

Pour trouver une assurance-vie sans frais, tournez-vous de préférence vers l’assurance-vie en ligne. Les contrats proposés sont souvent sans frais d’entrée et de versement et parmi les meilleures assurance vie du marché. Cela ne vous empêche pas de prétendre à des offres attractives avec des rendements intéressants et un grand choix de supports financiers.

Découvrez notre gamme d'assurance vie

 

Contacter un conseiller Meilleurtaux Placement

Questions fréquentes sur les frais de l'assurance-vie

Peut-on éviter les frais de l'assurance-vie ?

Oui, mais pas tous les frais. Vous pouvez souscrire un contrat d’assurance-vie sans frais d’entrée et de versement comme Meilleurtaux Liberté Vie. En revanche, les frais d’arbitrage et de gestion sont toujours appliqués. Toutefois, il est possible de trouver des contrats offrant des frais moins élevés, notamment les contrats d'assurance vie de Meilleurtaux Placement, en faisant un comparatif des assurances-vie.

Quels sont les frais récurrents de l'assurance-vie ?

Les frais récurrents de l’assurance-vie sont les frais de gestion, ils sont facturés annuellement. Si vous avez choisi une assurance-vie avec des frais de versement, il s’agit, là encore, de frais récurrents qui seront facturés à chaque versement sur votre assurance.

Comment calculer les frais de gestion de l'assurance-vie ?

Les frais de gestion de l’assurance-vie sont calculés en fonction du capital investi et des intérêts générés. N’hésitez pas à demander à votre assureur de vous faire une simulation pour déterminer leur impact sur votre capital.

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt