Meilleur PER
meilleurtaux LibertĂ© PER

AssurĂ© par :

Spirica
DĂ©couvrir

Pilotage par l'assureur sur les conseils de
Marc Fiorentino
Et de son Ă©quipe

2,30 % Fonds
en euros

2022 net de frais de gestion hors
prélèvements sociaux et fiscaux


Les rendements passés ne préjugent
pas des rendements futurs


0,5 %Frais
de gestion

annuel sur les Unités de compte


Pour les autres frais
cf. Frais & Fonctionnement

Marc Fiorentino Marc Fiorentino

Né de la loi PACTE, le plan d’épargne retraite individuel (PERin) succède aux contrats Madelin et au PERP. Si vous envisagez de préparer votre retraite et d’obtenir un complément de ressources, ce placement à long terme est à envisager.

Qu'est-ce que le PERin ?

Le plan d’épargne retraite individuel est un contrat souscrit à long terme qui ne sera débloqué qu’à la retraite, sauf dans les situations suivantes :

  • Expiration des droits Ă  l’assurance-chĂ´mage ;
  • Invalidité ;
  • DĂ©cès du conjoint ou partenaire de Pacs ;
  • Surendettement ;
  • Liquidation judiciaire ;
  • Acquisition de la rĂ©sidence principale.

Le placement PERin : pour qui ?

Il est ouvert à tous, sans condition d’âge et s’adresse à la fois aux salariés, aux travailleurs indépendants et aux demandeurs d’emploi.

À l’image d’une assurance-vie, il s’agit d’un contrat d’assurance qui peut être souscrit auprès de votre banque ou d’un assureur.

Rappel : depuis l’entrée en vigueur de la loi Pacte, en 2019, le PER individuel remplace tous les autres plans d’épargne retraite individuels : PERP, contrat Madelin, Préfon, Corem…

DĂ©couvrez notre gamme de PER

Les versements sur le contrat PERin

Pour alimenter votre PER individuel, différentes solutions vous sont offertes :

  • Versements volontaires ;
  • Transferts de sommes versĂ©es au titre de la participation ou de l’intĂ©ressement, voire d’un compte-Ă©pargne-temps.

Il est également possible de transférer les fonds placés sur un contrat d’assurance-vie en remplissant les conditions suivantes :

  • Le contrat d’assurance-vie doit avoir Ă©tĂ© ouvert il y a plus de 8 ans  ;
  • Le transfert doit ĂŞtre effectuĂ© au minimum 5 ans avant le dĂ©part en retraite  ;
  • Les fonds sont investis dans le plan d’épargne retraite individuel avant le 31 dĂ©cembre de l’annĂ©e du transfert  ;
  • Le transfert est rĂ©alisĂ© avant le 1er janvier 2023.

Quels sont les avantages du PERin ?

Le PER individuel offre tout d’abord un avantage majeur par rapport à ses prédécesseurs : la sortie en capital. Auparavant, seule la sortie en rente viagère était autorisée, ce qui ne correspondait pas nécessairement aux attentes des retraités. À présent, ce sont même trois types de sorties qui vous sont proposés :

  • La sortie sous forme de rente viagère ; La sortie en capital :
  • Une solution mixte entre rente viagère et capital. En clair, vous dĂ©bloquez une partie en capital et le reste sera versĂ© chaque mois.

L’autre avantage du contrat PERin rĂ©side dans sa fiscalitĂ©. En effet, il est possible d’envisager, si vous le souhaitez, une dĂ©duction de vos cotisations sur votre impĂ´t ou sur vos bĂ©nĂ©fices selon votre statut. Il est ainsi possible de dĂ©duire les cotisations dans la limite de 10 % des revenus d’activitĂ© jusqu’à 8 PASS ou dans la limite de 10 % du PASS (majorĂ© de 15 % pour les indĂ©pendants).

Prenons un exemple pour bien comprendre : vous êtes salarié et êtes imposé sur un montant de 35 000 €. Vous versez 3 000 € sur votre PERin. Vous pouvez déduire ce montant, vous ne déclarez plus que 32 000 €. Si vous êtes imposé à la tranche de 30 %, le gain est de 3 000 x 30 % = 900 €.

La fiscalité du PERin : bien faire les meilleurs choix

Attention, ce n’est pas parce que le PERin vous permet de déduire le montant de vos cotisations de vos impôts que vous devez impérativement le faire. Parfois, c’est même contre-productif. En effet, lorsque vous faites ce choix, l’imposition est supérieure à la sortie. En clair, vous devez calculer l’avantage à l’entrée et à la sortie pour déterminer le meilleur choix. Par exemple, si vous payez peu d’impôt, il peut être plus intéressant de ne pas profiter de la déduction à l’entrée et de bénéficier d’une fiscalité plus avantageuse à la sortie. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un conseiller si vous avez le moindre doute.

Ce tableau récapitule la fiscalité du PER individuel selon vos choix.

 

Type de versement Déduction à l’entrée Sortie en rente viagère Sortie en capital
Versement volontaire OUI Imposition à l’impôt sur le revenu de la rente en tant que rente viagère à titre gratuit avec abattement de 10 %.
Prélèvements sociaux de 17,2 % sur une fraction de la rente selon l’âge du titulaire au moment du premier versement de la rente. La part imposée de la rente est la suivante :
70 % si moins de 50 ans
50 % entre 50 et 59 ans
40 % entre 60 et 69 ans
30 % si plus de 70 ans.
Le montant versé est imposable à l’impôt sur le revenu en tant que rente viagère à titre gratuit.
Les produits issus des versements sont imposables au PFU ou sur option globale à l’imposition sur le revenu et aux prélèvements sociaux.
Versement volontaire NON Une partie de la rente est imposée selon l’âge :
70 % si moins de 50 ans
50 % entre 50 et 59 ans
40 % entre 60 et 69 ans
30 % si plus de 70 ans.
Le montant versé est exonéré d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.
Les produits issus des versements sont imposables au PFU sur option globale à l’imposition sur le revenu et aux prélèvements sociaux.
Sortie anticipĂ©e   Pas de rente pour la sortie anticipĂ©e du placement PERin ExonĂ©ration d’impĂ´t sur le revenu. PrĂ©lèvements sociaux de 17,2 %.
Pour l’acquisition de la résidence principale, l’imposition est la même que pour les versements volontaires.

 

Quel est le plafond du PERin ?

Il n’existe pas de plafond en termes de versements sur le contrat PERin. Vous pouvez choisir librement le montant versé tout au long de la vie du contrat.

Il n’existe pas non plus de plafond pour votre épargne, vous êtes libre de cotiser comme vous le souhaitez.

En revanche, comme nous l’avons évoqué précédemment, il existe un plafond de déduction fiscale.

Le contrat idéal pour votre épargne retraite ?

Il est toujours difficile de déterminer si un contrat d’épargne est la solution idéale. L’atout majeur du placement PERin réside dans la déductibilité des cotisations versées. Aussi, c’est un contrat qui peut, de prime abord, sembler idéal pour des personnes présentant des revenus élevés ou des entrepreneurs qui souhaitent réduire leur bénéfice.

De plus vous pouvez également transférer vos anciens contrats retraite (PERP, Madelin, etc.) vers un PER.

Il ne faut pas oublier également que le plan d’épargne retraite individuel est un contrat à long terme. Vous devez donc vous assurer que vous n’aurez pas besoin de cette épargne, le déblocage anticipé n’étant permis que dans de rares cas. Si vous avez le moindre doute sur votre capacité à attendre la retraite, privilégiez des contrats qui peuvent être débloqués plus tôt, tels que le plan épargne entreprise (PEE). Il n’est bloqué que 5 ans et permet, là encore, de bénéficier d’un avantage fiscal, tout en ayant un capital disponible à court terme.

per individuel perin

Comparer les PERin : les points de vigilance

Nous vous proposons d’épargner pour votre retraite et de réduire votre imposition avec des contrats performants.

Attention toutefois, tous ne se valent pas. Vous devez faire un comparatif de différents points avant de vous engager, d’autant qu’il s’agit d’une épargne à long terme.

  • Les frais d’entrĂ©e : certains contrats imposent des frais Ă  l’ouverture du contrat, tentez de trouver une offre sans frais d’entrĂ©e ;
  • Les frais de versement : lĂ  encore, il est possible de trouver des contrats qui n’imposent pas de frais. Ceux-ci affectent la rentabilitĂ© de votre Ă©pargne, mieux vaut les rĂ©duire au maximum ;
  • Les frais de dossier : une fois de plus, certains assureurs facturent des frais de dossier, ce qui n’est pas le cas de tous, comparer s’avère très utile ;
  • Les frais de gestion : ceux-ci ne sont jamais gratuits, il est naturel de rĂ©munĂ©rer les agents qui gèrent votre patrimoine. Toutefois, ces frais sont variables d’un contrat Ă  l’autre, comparez-les ;
  • Le nombre de supports. La diversitĂ© des supports en euros ou en unitĂ©s de compte vous permet de choisir une solution adaptĂ©e pour viser une rentabilitĂ© cohĂ©rente avec votre projet ;
  • Le mode de gestion : si la gestion libre est moins coĂ»teuse, force est de constater que les marchĂ©s Ă©voluent en permanence et qu’une veille est nĂ©cessaire pour faire les meilleurs placements. La gestion dĂ©lĂ©guĂ©e permet ainsi de dĂ©lĂ©guer Ă  un expert votre argent pour construire votre patrimoine pour la retraite ;
  • Le niveau de risque : une analyse est rĂ©alisĂ©e en amont afin de dĂ©terminer votre souhait. Vous pouvez vous lancer dans un placement avec un risque faible, moyen ou Ă©levĂ©. Plus le risque est faible, plus la rentabilitĂ© est basse.

Pour vous accompagner, nous avons Ă©galement mis en place un comparateur de nos PER.

Combien rapporte un PER individuel ?

Il existe deux types de PER individuel, ou PERin. Le rendement de votre plan d’épargne retraite individuel dépend essentiellement de la composition de votre placement.

Le PER assurantiel

Il ressemble à un contrat d’assurance-vie.

Vous avez la possibilité de placer votre épargne dans :

  • Des fonds euros : leur rentabilitĂ© est assez faible, mais ils garantissent la sĂ©curitĂ© de votre capital.
  • Des unitĂ©s de comptes :
    • Des produits structurĂ©s : des fonds composĂ©s d’obligations et d’un panier d’actions. Ils affichent des performances Ă  peine plus intĂ©ressantes comparativement aux fonds en euros sauf pour ceux distribuĂ©s par meilleurtaux Placement qui proposent des coupons attractifs.
    • Des actions et des obligations : il s’agit de titres vifs. Vous investissez sur des entreprises ou des secteurs d’activitĂ© porteurs. Le rendement des actions peut ĂŞtre très intĂ©ressant, mais ce placement demeure risquĂ© et s’adresse Ă  des investisseurs avertis.
    • Les OPCVM, organismes de placements collectifs en valeurs mobilières : ces portefeuilles sont composĂ©s de SICAV, sociĂ©tĂ©s d’investissement Ă  capital variable et/ou de FCP, fonds communs de placement. Les performances de ces placements sont correctes, mais attention aux frais de gestion rĂ©duisant considĂ©rablement le rendement de ces produits.
    • Les ETF, exchange traded fund, ou trackers : ces fonds rĂ©pliquent le cours des indices boursiers de rĂ©fĂ©rence comme le CAC 40, le S&P 500… Leurs frais sont moins importants et leurs performances pour un horizon Ă  long terme sont vĂ©ritablement intĂ©ressantes.
    • Les parts de SCPI : vous investissez dans l’immobilier locatif en achetant des vĂ©hicules de pierre papier. Les loyers perçus sont redistribuĂ©s proportionnellement aux dĂ©tenteurs des parts de la SCPI. Ce support a l’avantage de ne pas subir la volatilitĂ© du marchĂ© financier. C’est pourquoi cette valeur refuge attire ces temps-ci les investisseurs. Son rendement est correct et constant.
    • Les OPCI, organismes de placement collectif : ils fonctionnent comme les SCPI, mais ces produits ne sont pas composĂ©s Ă  100 % d’immobilier. Environ 40 % sont rĂ©partis sur des actifs financiers et des liquiditĂ©s. Ce support est un placement plus dynamique par rapport Ă  la SCPI, mais aussi plus risquĂ©.
    • Les SCI, sociĂ©tĂ©s civiles immobilières : ces sociĂ©tĂ©s achètent des biens ou investissent dans des SCPI ou des OPCI.
En savoir plus sur notre gamme de PER

Le PER individuel bancaire

Appelé aussi PER compte-titre, il se compose essentiellement d’actifs financiers : actions, obligations, OPCVM, ETF… Ce type de PER individuel n’est pas proposé par tous les organismes bancaires. Les titres sont souvent limités et peuvent être assez contraignants. Les performances de ce plan d’épargne retraite individuel dépendent du marché financier. Il s’agit d’un placement présentant un risque de perte en capital.

Au vu des caractéristiques limitées du PERin bancaire, il est recommandé de choisir un PERin assurantiel comme meilleurtaux Liberté PER par exemple.

Quand souscrire un PER individuel ?

Le PER individuel est le placement idéal pour préparer votre retraite pour bénéficier d’un complément de revenu à ce moment-là.

Toute personne peut ouvrir un PER individuel, peu importe sa situation professionnelle (salarié, TNS, travailleur non salarié, demandeur d’emploi) et son âge, à partir de 18 ans et jusqu’à 68 ans.

Nous conseillons de souscrire entre 40 et 50 ans. Généralement, à cet âge, la situation professionnelle est stable et les revenus sont corrects. Il est plus facile d’épargner chaque mois sur un PER individuel.

Comme l’épargne reste bloquée, nous conseillons aux personnes plus jeunes de se tourner plutôt vers une assurance-vie offrant plus de flexibilité.

Les avantages fiscaux du PER individuel peuvent motiver les contribuables fortement imposés à souscrire ce contrat. Il s’agit d’une bonne façon de réduire son impôt sur le revenu.

Quelles sont les conditions de sortie du PER individuel ?

Il peut alors récupérer son capital sous forme de rente viagère, d’un rachat total ou partiel, ou encore de la combinaison des deux.

Il existe quelques conditions de déblocage anticipé du PER individuel :

  • Lors de l’achat de sa rĂ©sidence principale ;
  • En cas d’alĂ©as de la vie :
    • DĂ©cès ou invaliditĂ© du souscripteur ou de son conjoint ;
    • Situation de surendettement du titulaire ;
    • Licenciement, cessation d’activitĂ© Ă  la suite d’une liquidation judiciaire ou expiration des droits au chĂ´mage.

La fiscalité en cas de sortie anticipée reste allégée : les versements ayant fait l’objet de déduction d’impôts sont totalement exonérés. Ils sont seulement soumis aux prélèvements sociaux à 17,2 %.

Transférer vers un PER individuel

Il est possible de transférer tous vos contrats individuels (PERP, Madelin, Préfon…) sur le PER individuel.

Cette opération est gratuite si vous détenez ces plans depuis plus de 5 ans.

Si vous avez souscrit ces PER depuis moins de 5 ans, des frais peuvent être facturés, dans une limite de 1 % de l’épargne placée.

Il est important de bien respecter la procédure, car les délais sont assez longs :

  • Envoi d’une lettre avec accusĂ© de rĂ©ception demandant le transfert de votre PER Ă  votre gestionnaire.
  • Ă€ rĂ©ception du courrier, l’organisme dispose de 3 mois pour vous communiquer la valeur de transfert de votre contrat d’épargne retraite. Il s’agit de la somme transfĂ©rĂ©e, c’est-Ă -dire de votre Ă©pargne imputĂ©e des Ă©ventuels frais de transfert.
  • Vous disposez ensuite de 1 mois pour accepter ou renoncer Ă  effectuer ce transfert.
  • Si vous acceptez, le dĂ©lai de transfert peut prendre encore 1 mois supplĂ©mentaire.
En savoir plus sur notre gamme de PER

 

Contacter un conseiller meilleurtaux Placement

Questions fréquentes sur le PER individuel (PERIN)

Comment alimenter un PER individuel ?

Le plus simple est d’effectuer des versements, libres ou programmés du montant de votre choix sur votre PER. Vous pouvez également l’alimenter en transférant d’autres contrats retraite (PERP, Madelin, article 83 ou même un autre PER).

Quel est le meilleur Perin ?

Un Plan Épargne Retraite individuel complet avec un large choix de supports et des frais très réduits. Un contrat comme meilleurtaux Liberté PER dispose de tous les atouts pour faire partie des meilleurs contrats PER du marché.

Comment fonctionne le Perin ?

En effectuant des versements sur un Plan Épargne Retraite individuel, vous diminuez vos impôts tout en épargnant pour votre retraite. Au moment de votre retraite, vous pouvez débloquer tout ou partie de cet argent pour en disposer librement.