jeudi28mars
Epargne salariale véritable dynamique

Encore à ses premiers pas dans l’univers du placement financier, l’épargne salariale a pourtant connu une année prodigieuse en 2018. Ce type de placement a, en effet, réussi à collecter plus d’un milliard d’euros au cours de cette période, du jamais vu durant les huit dernières années. Et ce, grâce à la hausse notable du nombre d’entreprises qui s’y sont mises.

1,5 milliard d’euros, c’est l’ensemble des fonds collectés par l’épargne salariale l’année dernière. C’est la preuve que cette cadette des placements financiers commence à détenir une place importante dans le quotidien des Français.

Le fait est que les chiffres réalisés au cours de 2018 sont tous à la hausse, depuis l’intéressement et la participation versés aux salariés jusqu’aux versements volontaires de ces derniers, en passant par l’abondement des établissements employeurs.

Mais le plus marquant, durant cette période, a été l’affluence des entreprises dans l’instauration d’un dispositif dédié à cette solution d’épargne qui plus est, contribue aussi de plus en plus à la transition écologique.

Une collecte record en huit ans

Si la loi Pacte devait apporter de nouvelles mesures en vue d’améliorer le système de placement collectif qu’est l’épargne salariale, celle-ci n’a pas attendu la mise en application de ce dispositif pour amorcer son essor. Ainsi, l’année 2018 a déjà été marquée par le dynamisme de cette solution d’épargne.

Certes, elle apparait toujours comme un dispositif marginal aux côtés des autres produits présents sur le marché, entre autres l’assurance-vie qui a atteint une collecte de 22,4 milliards d’euros l’année dernière. Toutefois, en dépassant la barre d’un milliard, elle affiche un exploit jamais réalisé depuis huit ans. D’après le rapport annuel de l’AFG (Association Française de la Gestion financière) :

La collecte nette est positive sur l’année 2018 et s’affiche à 1,5 milliard d’euros ce qui constitue un niveau record depuis 2011.

Si ses chiffres ont atteint un record l’an passé, c’est certainement dû à la hausse tendancielle du marché. Il s’avère, en effet, que le nombre d’établissements qui ont instauré ce dispositif dans leur politique d’entreprise a augmenté de 3% par rapport à 2017. À savoir, 324 000 entreprises de plus s’y sont mises, dont 98% emploient au maximum 250 salariés.

Des tendances haussières sur tous les plans

Il n’y a pas que le nombre d’employeurs équipés du dispositif qui a haussé en 2018. L’engouement des épargnants pour ce type de produit est aussi devenu plus marquant, si l’on ne cite que les fonds investis dans les Perco (Plans d’épargne pour la retraite collectifs) ainsi que dans les PEE (Plans d’épargne en entreprise) qui, en progressant de 5%, s’élevaient à 15,2 milliards d’euros.

Par ailleurs, les salariés détenteurs d’un livret d’épargne salariale placent de plus en plus d’argent dans ce produit. 2,9 milliards d’euros supplémentaires, plus précisément, soit une augmentation de 9%. Sans oublier les contributions des établissements, à savoir :

  • L’intéressement qui, à hauteur de 5,2 milliards d’euros, a progressé de 6% ;
  • La participation a atteint 3,9 milliards d’euros ;
  • L’abondement est estimé à 3,2 milliards d’euros.

À noter que les investissements en actions sont les principales destinations des fonds collectés par l’épargne salariale. En effet, plus de la moitié (55%) des encours enregistrés au 31 décembre 2018 y ont été investis, à en croire les estimations de l’AMF. À part cela, 30% sont placés dans des fonds monétaires, composés d’obligations. Et dernièrement, les fonds solidaires commencent à gagner de la place avec des investissements de quelque 8 milliards d’euros de plus l’an passé (+8%).

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos