lundi31mai
Gros plan d’un agent d’assurance méconnaissable montrant à son client où signer le contrat.

À l’instar de l’année dernière, la pierre papier maintient sa résilience en 2021, face à la crise sanitaire. En témoigne son premier bilan trimestriel. Son rendement pour les trois premiers mois de l’année se monte à 3,98 %. Quant à la collecte brute, elle est restée à un bon niveau.

La plateforme France SCPI vient de publier le premier bilan trimestriel 2021 de l’investissement en actifs immobiliers. L’on note notamment dans ces résultats de janvier à mars le recul du taux de distribution sur valeur de marché (TDVM). En effet, les dividendes versés au T1 2021 s’élevaient à 3,98 %, contre une moyenne de 4,20 % l’an dernier.

Selon France SCPI, cette baisse résulterait en partie de la baisse des loyers recouvrés, mais est également due à la prudence des sociétés de gestion. En effet, ces dernières ont préféré se constituer davantage de réserves financières pour faire face à une éventuelle vague d’impayés.

Rendement par catégorie des SCPI

Si les dividendes distribués par les SCPI ont baissé durant la période janvier-mars 2021, elles devraient se rattraper d’ici quelques mois. D’après France SCPI, les sociétés de gestion devraient augmenter le TDVM d’ici le deuxième semestre, comme elles l’ont fait en 2020.

D’ailleurs, la pierre papier semble suivre la même tendance que celle de l’année dernière, notamment en ce qui concerne le taux de rendement des différentes catégories de SCPI. Cette année encore, les SCPI investies dans le logement, et le résidentiel s’en sortent le mieux, versant des dividendes supérieurs à 6 %. Les SCPI de santé ont également tiré leur épingle du jeu au cours de trois premiers mois de cette année, avec un TDVM tournant autour des 5 %. Concernant les SCPI de bureaux, ils ont versé des dividendes à hauteur de 3,83 %, soit un léger recul de 0,20 point par rapport à 2020.

En revanche, les SCPI spécialisées dans l’hôtellerie s’en sortent beaucoup moins bien. La faute, bien évidemment, aux restrictions sanitaires qui ont stoppé le tourisme. Les SCPI d’hôtellerie ont ainsi versé des rendements autour des 2 % au premier trimestre 2021. La plateforme France SCPI note que même avec un assouplissement des mesures dans les semaines à venir, les dividendes distribués par ce segment devraient rester au même niveau jusqu’à la fin de l’année.

Bilan de la collecte du premier trimestre

Au premier trimestre 2020, les SCPI ont réalisé une collecte record de 2,4 milliards d’euros. Pour T1 2021, les levées de fonds affichent un recul, se montant à 1,7 milliard d’euros, mais cela reste tout de même supérieur à la collecte trimestrielle moyenne de 2020 qui s’élevait à 1,4 milliard d’euros.

À l’instar de l’année dernière, plus du tiers de la collecte de ce premier trimestre, soit 39 %, concerne les SCPI de bureaux. Tandis que 36 % des levées de fonds vont aller aux SCPI spécialisées dans la santé, la logistique et le résidentiel. 3 % de la collecte ira aux SCPI de commerce et le reste va vers les SCPI diversifiées. Pour cette période, la catégorie hôtellerie n’a pas collecté du tout.

Concernant le rendement prévisionnel pour cette année, l’Observatoire Linxea l’a calculé en collectant le taux de rendement prévisionnel des 70 SCPI. 55 d’entre elles ont accepté de communiquer leurs prévisions.

Les 15 restantes ont refusé et parmi elles, 11 ont versé des dividendes en dessous de la moyenne du marché en 2020. Linxea s’est ainsi basé sur le rendement prévisionnel communiqué par les 55 SCPI et sur le rendement servi par les 15 autres l’année dernière. Avec cette méthodologie, l’observatoire prévoit un rendement moyen de 4,33 % en 2021.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos