jeudi17juin
Un agent immobilier en discutant avec une femme d’affaires.

En dépit de sa résilience, les distributeurs de pierre papier ont quelques difficultés à retrouver son niveau d’avant crise, à part Primovie. Cette société de gestion a, en effet, réussi une collecte de 216 millions d’euros au premier trimestre 2021, une levée de fonds supérieure à celle enregistrée sur la même période en 2020 et en 2019.

La pierre papier a démontré sa capacité à faire face à n’importe quelle crise l’année dernière, même si bien évidemment, les performances des différentes sociétés de gestion ont diminué en 2020, notamment en ce qui concerne les levées de fonds et le TDVM (taux de distribution sur valeur de marché). À noter aussi que le taux de recouvrement des loyers s’est monté à plus de 75 % en 2020, alors que de nombreux analystes prédisaient une vague d’impayés.

En cette année 2021, les SCPI tentent de retrouver leurs performances d’avant crise, mais peinent à y arriver, à l’exception de la société de gestion Primovie.

Une collecte largement supérieure à celle de 2019

Primovie est la première SCPI d’immobilier de santé du marché. C’est l’un des véhicules de la pierre papier qui séduisent le plus d’investisseurs ces dernières années. Et elle n’a pas perdu de son attrait en 2021, en témoigne sa collecte lors du premier trimestre 2021. En effet, Primovie a enregistré des levées de fonds à hauteurs de 216 millions d’euros nets, un montant supérieur à 60 % de la collecte réalisée sur la même période l’année dernière. Ce tour de table est également largement supérieur aux levées de fonds enregistrées au T1 2019. Primovie est sans doute la SCPI qui a réalisé la meilleure collecte durant cette période.

En tant que spécialiste dans l’immobilier de santé, cette société de gestion investit prioritairement dans les établissements de santé, les résidences pour personnes âgées et les centres d’éducation. Un modèle qui devrait lui permettre d’attirer davantage d’investisseurs, compte tenu de la crise sanitaire qui a mis en lumière le manque de structures sanitaires. À noter que Primovie n’investit pas seulement en France, mais compte des actifs immobiliers sur tout le vieux continent.

Au 31 mars dernier, la capitalisation de cette SCPI est estimée à 3,6 milliards d’euros, lui permettant de rester dans le top 3 des distributeurs d’actifs immobiliers du marché.

Des actifs immobiliers à fort potentiel

Dans son portefeuille d’actifs, Primovie compte des cliniques, des écoles, des crèches ou encore des résidences pour personnes âgées. Des actifs de plus en plus recherchés par les investisseurs, du fait de leur fort potentiel. En effet, la crise sanitaire a révélé la carence en structures sanitaires en Europe.

Les pays du vieux continent devraient ainsi investir en masse dans ce type d’actifs pour les prochaines années. Ainsi, il ne sera pas difficile pour les propriétaires d’une structure sanitaire de trouver des locataires. Qui plus est, ces derniers devraient signer un bail longue durée, traduisant une source de revenus ininterrompue pendant plusieurs années.

Cette année encore, Primovie a accueilli de nombreux nouveaux investisseurs, ce qui lui permet de disposer de fonds conséquents. Une somme que cette SCPI a déployée afin d’acquérir de nouveaux actifs. Au premier trimestre 2021, Primovie a de ce fait utilisé quelque 40 millions d’euros pour élargir son parc immobilier. Une grandie partie de ce montant a servi à acquérir un actif dédié à l’éducation aux Pays-Bas.

La société de gestion a également acquis 2 résidences pour personnes âgées en Italie via un fonds de participation pour 28,2 millions d’euros ainsi qu’une crèche dans la région francilienne pour 2,5 millions d’euros.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Les bons choix pour votre épargne
Assurance vie 
Notre sélection des meilleurs contrats
Je découvre 
SCPI 
Notre gamme en direct & en assurance vie
Je découvre 
PER 
Notre sélection pour votre retraite
Je découvre