vendredi19août
Avenue des Champs-Élysées vers l'Arc du Triomphe

Dans deux ans, Paris accueillera le plus grand évènement sportif au monde, réunissant plus de 11 000 athlètes et les délégations de 206 pays. Cette grande messe du sport attirera des millions de visiteurs en l’espace d’un mois. La perspective des JO anime d’ores et déjà l’immobilier commercial de la capitale.

Le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 n’a pas encore fini de dévoiler tous les détails relatifs à cet évènement phare. Ce flou savamment entretenu n’inquiète guère les marques, qui misent beaucoup sur les retombées économiques et financières de ce grand rendez-vous. Autour de l’avenue la plus prestigieuse au monde, la concurrence se fait rage pour arracher les meilleures places. Toutes les enseignes visent le même objectif : se retrouver au premier plan lorsque les caméras du monde entier seront braquées sur les rues de la Ville lumière. Ce regain d’intérêt provoque un effet JO sur les emplacements disponibles sur les Champs-Élysées.

Découvrez notre sélection de SCPI

Retour des marques de luxe aux Champs-Élysées

Peu avant l’épidémie de Covid et le ralentissement économique qui s’en suit, l’avenue principale de Paris a perdu de sa superbe à cause des mouvements sociaux successifs, comme ceux des gilets jaunes. Face à ces rassemblements populaires, les marques ont pris peur et ont fermé leurs boutiques sur les Champs-Élysées. Cet évènement a eu un impact notable sur l’attractivité des valeurs commerciales premium dans la pierre papier. Mais ce passage à vide a été bref.

À l’approche des JO 2024, les marques de luxe réinvestissent la plus grande artère commerçante de Paris. Louis Vuitton vient d’ouvrir un nouveau magasin au numéro 100, après avoir réaménagé sa boutique sise au 101. Juste à côté, Dior prend place dans l’ancien immeuble HSBC au 103, tandis que Saint-Laurent s’apprête à ouvrir un nouveau magasin au 123. Les enseignes de sport ne sont pas en reste. Le groupe canadien Lululemon signera bientôt un bail sur l’avenue, imitant ainsi ses concurrents Foot Locker – qui s’installe au 36 – et Lacoste, dont la boutique au numéro 50 fait fureur depuis mai dernier.

Ces retours en masse gonflent les valeurs locatives dans cette partie de la capitale. D’ailleurs,

ImportantLes analystes croient que le taux de vacance autour de l’avenue chutera rapidement dans les prochains mois, passant de 10 % actuellement à moins de 5 %.

Séduire les acheteurs par l’évènement et l’innovation

Le regain d’intérêt pour les Champs-Élysées n’échappe pas aux autorités municipales. Elles ont mis en place un programme d’embellissement du quartier, afin d’attirer le maximum de visiteurs en marge des Olympiades de 2024. Cet aménagement inclut notamment :

  • La plantation d’arbres ;
  • La remise en état du mobilier urbain ;
  • L’embellissement des trottoirs.

Les marques qui reviennent sur cette artère font aussi preuve d’imagination pour se démarquer. Récemment, la plateforme Netflix a marqué les esprits avec son magasin éphémère, une sorte de vitrine passagère consacrée à la série Stranger things. Les autres enseignes se concentrent sur les travaux de rénovation des vitrines, l’intégration des nouvelles technologies dans les magasins et la formation de personnel qualifié, capable de gérer une clientèle plus jeune et plus connectée.

Découvrez notre sélection de SCPI

A découvrir également

  • Les gestionnaires de sociétés civiles de placement immobilier versent plus de dividendes au 1er semestre
    16/09/2022
  • Le rendement moyen de la pierre papier progresse au premier semestre
    9/09/2022
  • Un rendement annuel de 3 ou 4% net d’impôt et à risque limité, c’est possible
    29/08/2022
  • L’immobilier conserve son attractivité auprès des aspirants rentiers
    23/08/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt